Des chercheurs de l’Université de Tel-Aviv parviennent à inverser le processus de vieillissement

Une étude clinique pionnière dirigée par le Prof. Shai Efrati de la Faculté de médecine et de l’Ecole des Neurosciences de l’Université de Tel-Aviv, Directeur du Centre de médecine hyperbare de l’Hôpital Shamir (Assaf Harofeh), et le Dr. Amir Hadani, Directeur de la recherche médicale de ce centre, a montré que le traitement hyperbare (en chambre de pression) de personnes du troisième âge en bonne santé peut inverser le processus de vieillissement cellulaire. L’étude, premier essai clinique au monde de ce type chez l’homme, a été menée dans le cadre d’un programme de recherche israélien global traitant du vieillissement comme d’une maladie réversible et traitable.

Ses résultats ont été publiés dans la revue scientifique Aging de novembre 2020.

« Nous travaillons déjà depuis de nombreuses années sur la thérapie hyperbare, traitement au moyen d’oxygène à haute pression délivrée selon des protocoles spécifiques dans des chambres de pression à des concentrations variables », explique le Prof. Efrati, qui est lui-même fondateur du Centre de médecine hyperbare du Centre médical Shamir (Assaf Harofeh). « Au fil des ans, nous avons enregistré des succès dans divers domaines, tels que l’amélioration du fonctionnement cérébral altéré par l’âge ou les lésions cérébrales suite à un AVC ou à un traumatisme crânien. Nous souhaitions à présent examiner l’effet du traitement sur les personnes âgées en bonne santé et indépendantes, et nous sommes demandé si la thérapie en chambre de pression pourrait ralentir, arrêter et peut-être même inverser le processus de vieillissement cellulaire normal ».

Inversion de deux mécanismes principaux liés au processus de vieillissement

Dans le cadre de l’étude, 35 personnes en bonne santé âgées de 64 ans et plus ont été exposées à une série de 60 traitements hyperbares pendant 90 jours. Les chercheurs ont prélevé des échantillons de sang sur les participants avant, pendant, à la fin et après la série de traitements, effectué des analyses d’une variété de cellules sanguines du système immunitaire (contenant de l’ADN), et ont comparé les résultats obtenus aux quatre dates.

Ces résultats ont indiqué que les traitements ont réussi à inverser deux mécanismes principaux connus pour être associés au processus de vieillissement et aux maladies qui le caractérisent : le raccourcissement des télomères, régions protectrices situées aux deux extrémités de chaque chromosome – qui contiennent le matériel génétique du noyau cellulaire-, et l’accumulation dans le corps des cellules obsolètes ne fonctionnant plus, appelées cellules sénescentes. A la suite du traitement en chambre hyperbare, es télomères aux extrémités des chromosomes se sont rallongés au lieu de se raccourcir, à un taux allant de 20% à 38% selon les différents types de cellules. La proportion des cellules sénescentes dans l’ensemble des cellules sanguines a pour sa part diminué de manière significative : de 11% à 37% selon le type de cellules. En d’autres termes, d’un point de vue biologique, les participants ont rajeuni au cours de l’expérience !

Plus efficace que l’exercice physique

«Le raccourcissement des télomères est considéré aujourd’hui comme le ‘Saint Graal’ de la biologie du vieillissement, et des chercheurs du monde entier tentent de développer des thérapies médicamenteuses et environnementales qui les rallongent », explique Le Prof. Efrati. « Notre série de traitements est parvenu à le faire, prouvant qu’il est effectivement possible d’inverser le processus de vieillissement au niveau moléculo-cellulaire ».

« Nous avions constaté jusqu’à présent que des changements de mode de vie et un exercice physique intense pouvaient retarder dans une certaine mesure le raccourcissement des télomères », ajoute le Dr. Hadani. « Mais notre traitement hyperbare a réussi, en trois mois seulement, à les rallonger bien au-delà de toute intervention connue impliquant un changement de mode de vie. Notre recherche pionnière ouvre la voie à de nouvelles études sur l’effet cellulaire des thérapies en chambre de pression sur le long terme, pour tout ce qui concerne l’inversion du processus de vieillissement ».

Source : ami-universite-telaviv

Photos :                                                                                                                              1. Le Prof. Shai Efrati Crédit: Université de Tel-Aviv.                                              2. Longueur des télomères, avant et après le protocole de traitement hyperbare testé sur des adultes en bonne santé Crédit: Ella Maru Studio.

L’article Des chercheurs de l’Université de Tel-Aviv parviennent à inverser le processus de vieillissement est apparu en premier sur Tribune Juive.

SourceTRIBUNEJUIVE.INFO

ARTICLES POPULAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Populaire cette semaine

Derniers Commentaires