Dès mai 2023, les Israéliens devront obtenir un permis d’entrée pour voyager dans les pays européens

475

La demande de permis d’entrée se fera en ligne et permettra un séjour jusqu’à 90 jours dans le pays

À partir de mai 2023, les Israéliens devront obtenir un permis d’entrée pour voyager dans les pays européens dont la France, rapporte Globes.

Flash90. Aéroport Ben Gurion, Israël

Cette mesure a été prise dans le cadre du programme ETIAS (European Travel Information and Authorization System), en discussion depuis 2016 et approuvé par le Conseil européen, visant à renforcer le contrôle aux frontières des 26 États membres de la convention de Schengen.

Contrairement aux pays de l’UE, les 26 “membres de Schengen” ont signé un traité pour des règles uniformes de leurs contrôles aux frontières.

L’accord ETIAS inclut également des pays qui ont un accord de libre-échange avec les “pays Schengen”, dont l’Islande, la Norvège, la Suisse et le Liechtenstein.

La demande de permis d’entrée, d’un coût de 7 euros, se fera en ligne et permettra un séjour jusqu’à 90 jours dans le pays, tant pour les touristes que pour les hommes d’affaires. Les personnes ayant un visa de travail ou les étudiants seront toutefois exemptés.

Les pays dont les citoyens devront obtenir un visa ETIAS comprennent non seulement Israël, mais aussi le Royaume-Uni, les États-Unis, le Canada, le Japon, Singapour, l’Australie, l’Argentine, le Mexique et le Brésil.

Les pays dans lesquels le permis sera requis sont l’Autriche, la Belgique, la Bulgarie, la Croatie, Chypre, la République tchèque, le Danemark, la France, l’Allemagne, la Grèce, la Hongrie, l’Italie, Malte, la Pologne, le Portugal, la Roumanie, la Suède ou encore la Suisse.

Source : i24news

SourceTRIBUNEJUIVE.INFO

2 Commentaires

  1. Et les immigrants illégaux on les accueille on leur vers e un rsa on les soigne gratis et ils restent ici chômeurs en attente d’un « asile » dont ils se foutent puisqu’on ne les ramène Pas chez eux! de toute facon………….
    Super Europe !

  2. J’ai bien de la peine avec ce nouveau permis d’entrée, prémisse d’un système ajustable en taxe et en durée (ou écourtement) selon le degré de tolérance ou de détestation/délégitimation d’Israël aux yeux des si gracieux et condescendants dispensateurs de cette nouvelle indulgence ou édit de tolérance à retardement… Cela ne présage rien de bon, un retour en arrière que l’on va s’efforcer de nous faire passer pour du progrès…
    Et notre belle Suisse proprette et hypocrite, pansements et croix-rouge dans une main, couteau de boucher et crousille-cochonnet dans l’autre…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici