Deux morts dans l'attaque d'un pétrolier au large d'Oman, Israël accuse l'Iran

LES + VUS CHEZ LES PRO

L’attaque d’un pétrolier en mer d’Oman a fait deux morts au sein de l’équipage, a annoncé vendredi son armateur Zodiac Maritime, détenu par un milliardaire israélien, l’Etat hébreu accusant son ennemi juré, l’Iran, d’être à l’origine de l’incident.

« L’Iran sème la violence et la destruction dans tous les coins de la région« , a dénoncé un responsable du gouvernement israélien dans un communiqué, ajoutant que, « voulant cibler Israël« , Téhéran s’était « incriminé en tuant des civils étrangers« . 

« L’Iran n’est pas seulement le problème d’Israël, c’est un problème mondial, et son comportement met en danger la liberté de navigation et de commercer dans le monde« , a-t-il ajouté.

Des experts en sécurité ont aussi évoqué l’hypothèse d’une origine iranienne dans cette attaque, qui a eu lieu dans une zone stratégique où des bateaux israéliens ont déjà été visés.

Le bateau est sous escorte navale américaine

Plus tôt vendredi, Zodiac Maritime, société internationale dont le siège est situé à Londres, avait annoncé sur Twitter « la mort de deux membres de l’équipage: un ressortissant roumain et un ressortissant britannique » lors d’un incident à bord du M/T Mercer Street. 

Celui-ci navigue désormais « sous contrôle de son équipage vers un lieu sûr, avec une escorte navale américaine« , a ajouté plus tard la firme qui appartient à l’homme d’affaires et milliardaire israélien Eyal Ofer.

Aux Etats-Unis, allié d’Israël et ennemi de l’Iran, l’administration de Joe Biden est restée prudente. « Nous surveillons la situation de près« , s’est contentée de dire une porte-parole du département d’Etat, Jalina Porter. « Nous coopérons avec nos partenaires étrangers pour établir les faits« , a-t-elle ajouté.

Le Royaume-Uni mène des investigation suite à la mort de l’un de ses ressortissants

Selon le site des opérations maritimes UKMTO, un organisme de lutte contre la piraterie qui dépend de la marine britannique, l’attaque a été signalée jeudi à 20H00 heure belge alors qu’elle était en cours, à environ 152 miles nautiques (280 kilomètres) des côtes d’Oman.

Le ressortissant britannique décédé dans l’attaque travaillait pour la société de sécurité Ambrey, qui a confirmé via son porte-parole la mort « tragique » de son employé dans un « incident de sécurité« .

Un porte-parole du ministère britannique de la Défense a indiqué que ses quartiers généraux dans la région menaient actuellement des investigations.

« Au moment de l’incident, le navire se trouvait dans le nord de l’Océan Indien » et naviguait sans cargaison de Dar es Salaam en Tanzanie à Fujaïrah, ville côtière des Emirats Arabes Unis, selon l’armateur, qui exploite ce navire japonais.


►►► À lire aussi : Un pétrolier attaqué au large d’Oman


La mer d’Oman est située entre l’Iran et Oman, à la sortie du stratégique détroit d’Ormuz par lequel transite une grande partie du pétrole mondial et où opère une coalition dirigée par les Etats-Unis.

« L’attaque du MT Mercer Street est maintenant considérée comme la cinquième attaque contre un navire connecté à Israël« , ont relevé dans un communiqué les analystes de Dryad Global, société spécialisée dans la sécurité maritime basée à Londres. Celle-ci a évoqué de nouvelles « représailles dans la guerre de l’ombre que se livrent les deux puissances » ennemies.

La mort de deux membres de l’équipage représente cependant « une escalade significative des événements« , a jugé Dryad Global, informant ses clients que le risque pour les navires commerciaux associés à Israël et à l’Iran dans la voie navigable du Golfe était désormais « accru« .

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l’actualité.

OK

SourceRTBF.BE

CES ARTICLES PEUVENT VOUS INTÉRESSER ARTICLES POPULAIRES

ARTICLES CONNEXES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

POPULAIRE CETTE SEMAINE

Rejoignez nous sur Facebook