Dreyfus : l’antisémitisme toujours d’actualité

22

Le procès en révision du capitaine Dreyfus s’est tenu à Rennes du 7 août au 9 septembre 1899. À l’occasion du 120e anniversaire, une conférence s’est tenue ce dimanche, à Rennes, avec Haïm Korsia, grand rabbin de France, Mgr Pierre d’Ornellas, archevêque de Rennes et Jean-Louis Bianco, président de l’Observatoire de la laïcité.

L’inscription « Juden » sur une boutique de bagels dans le centre de Paris, l’agression d’Alain Finkielkraut, des portraits de Simone Veil barrés de croix gammées, des arbres coupés alors qu’ils avaient été plantés en mémoire d’Ilan Halimi… Faut-il craindre une résurgence massive de l’antisémitisme en France ?

La conférence s’est déroulée, ce dimanche, dans l’auditorium de la Maison des associations, à l’initiative de Ker Organization. | OUEST-FRANCE

120 ans après le procès Dreyfus à Rennes, plusieurs personnalités étaient invitées ce dimanche, à la Maison des associations, pour en débattre. À commencer par Haïm Korsia, le grand rabbin de France. Selon lui, « il n’y a pas d’ambiguïté, le procès a été clairement antisémite à son époque. Il s’agissait pour la République attaquée de toutes parts de se défendre en désignant le juif, un corps étranger. Dans l’Histoire, à chaque fois que la République est en danger, nous sommes malheureusement un indicateur de l’état de l’opinion. »

« Cette affaire a été un catalyseur »

À ses côtés, Mgr d’Ornellas, l’archevêque de Rennes approuve. « C’est comme si la République se protégeait d’elle-même en étant antisémite. » Finalement, le capitaine Dreyfus sera réhabilité en 1906. « Cette affaire a été un catalyseur pour que la République et le pays des droits de l’Homme marchent enfin ensemble. Par sa dignité, Dreyfus reste un symbole qui pourrait parler à bien des nations du monde. »

« Le combat est toujours actuel »

Jean-Louis Bianco, président de l’Observatoire de la laïcité, pense que toutes les leçons n’ont pas été tirées. « On devrait être à l’abri de tels événements aujourd’hui, mais nous sommes dans un pays profondément divisé qui a perdu ses repères. Celui qui n’est pas comme nous fait peur. Le combat contre l’antisémitisme est toujours actuel. »

D’après les chiffres du ministère de l’Intérieur, les actes antisémites ont augmenté de 74 % l’an dernier, passant de 311 en 2017 à 541 en 2018.

ouest-france.fr

(Voir aussi : https://fr.timesofisrael.com/un-debat-sur-lantisemitisme-pour-les-120-ans-de-la-grace-de-dreyfus/ qui consacre un article à l’événement. )

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici