Droit et fiscalité: En Israël, durant les 7 jours de deuil les indépendants perdent de lourds revenus.

92

Dec 8

La commission ministérielle législative discute d’une proposition de loi visant à accorder une compensation financière pour les professions indépendantes durant les sept jours de deuil.

A l’heure actuelle, une telle mesure n’existe que pour les salariés. Le texte de la loi précise que durant les sept jours de deuil, l’indépendant ferme son entreprise, perd de la clientèle et il doit faire face à d’importantes dépenses supplémentaires.

Une députée, auteure de cette mesure a indiqué qu’il s’agit à la fois d’un acte moral et d’une mesure visant à aider les petites entreprises.

Elle a souligné qu’il s’agit aussi d’une mesure de justice car les salariés sont déjà protégés par la loi dans ces situations douloureuses ce que ne sont pas encore les indépendants. (http://www.lphinfo.com/deuil-proposition-de-loi-faveur-professions-independantes/)

A SAVOIR.
Shiv’ah (שבעה héb. pour « sept » ou Schiva ou Chivah dans la graphie traditionnelle française) est le nom de la période de deuil observée dans le judaïsme par sept catégories de personnes pendant une semaine à dater du décès d’une personne auquel ces personnes sont apparentées au premier degré.

Une fois retournés de l’enterrement, les apparentés au premier degré prennent le statut d’ »Avelim » . Ce statut dure pendant sept jours (si l’endeuillé retourne chez lui avant le coucher du soleil, ce jour est considéré comme le premier des sept jours), au cours desquels les membres de la famille se rassemblent dans une maison, et reçoivent les visiteurs, passant ces jours assis à même le sol ou sur des chaises inconfortablement basses à pleurer leur défunt : trois jours pour le pleurer, quatre jours pour remémorer ses mérites en ce monde.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici