En Cisjordanie, la fin de la coopération sécuritaire avec Israël crée des tensions

5

Fin mai, en prévision d’une possible annexion d’une partie de la Cisjordanie, l’Autorité palestinienne a mis fin à toute coopération avec Israël. Si rares sont ceux qui ont pris au sérieux les annonces de Mahmoud Abbas, président palestinien, cette fois, les effets sont bien réels et sur le terrain et cette décision est lourde de conséquences pour les Palestiniens.

Assis à son balcon, à Beit Ummar, un village palestinien au nord d’Hébron, Sultan nous montre des maisons, des magasins brûlés et les photos des flammes de l’incendie qui les ont ravagés. « Il y a eu des règlements de compte entre deux familles, les deux plus grandes familles de Beit Ummar, raconte-t-il. Ils ont commencé à incendier les maisons des uns et des autres. Les flammes étaient énormes alors ils ont demandé aux pompiers de venir pour l’éteindre pour aider, car personne ne pouvait plus rien faire. Quand les pompiers sont arrivés, les soldats israéliens étaient là – juste pour calmer la bagarre car c’était juste à côté de là où ils contrôlaient – mais ils ont interdit aux pompiers palestiniens de rentrer dans le village pour éteindre le feu, leur disant qu’il n’y a plus de coopération sécuritaire. »

>>Lire la suite sur RFI.fr

SourceFRANCE-PALESTINE.ORG

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici