EN DIRECT Résultats Législatives 2024 : L’accession au pouvoir du RN n’est « que partie remise », affirme Marine Le Pen…

Vues:

Date:

Marine Le Pen réélue présidente du groupe RN à l’Assemblée nationale

C’est ce qu’a appris l’AFP d’une source parlementaire.

Jordan Bardella demande aux députés RN d’être « parfaitement irréprochables »

Jordan Bardella a demandé mercredi aux députés du Rassemblement national d’être « parfaitement irréprochables » durant leur mandat, promettant que le parti lepéniste effectuerait un « examen de conscience » après sa déception électorale aux législatives.

Jordan Bardella a demandé mercredi aux députés du Rassemblement national d'être « parfaitement irréprochables » durant leur mandat.
Jordan Bardella a demandé mercredi aux députés du Rassemblement national d’être « parfaitement irréprochables » durant leur mandat. - Tom Nicholson

« Votre responsabilité sera (…) d’accentuer la crédibilité de notre projet » et « d’être parfaitement irréprochables sur le terrain, auprès de vos médias », a lancé le président du RN lors d’un discours face aux députés de son parti à l’Assemblée nationale, filmé par BFMTV. La campagne des législatives avait été marquée par la révélation de multiples dérapages aux accents racistes et antisémites de candidats RN.

Hidalgo favorable à un gouvernement Attal « démissionnaire » jusqu’à la fin des JO-2024

La maire PS de Paris Anne Hidalgo s’est dite mercredi favorable au maintien d’un gouvernement Attal « démissionnaire » pour « gérer les affaires courantes » pendant les Jeux olympiques, défendant le « très bon boulot » effectué sur le sujet par le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin.

A deux semaines du début des JO (26 juillet – 11 août), la maire de la ville-hôte a exprimé sur France Inter son « immense soulagement de n’avoir pas de Premier ministre d’extrême droite pendant cette période ».

« Il fallait que je coupe la corde avec Jean-Luc Mélenchon pour pouvoir respirer », avance François Ruffin

Dans une interview pour Le Monde parue ce mercredi matin, le député de la Somme revient sur sa rupture avec la France insoumise. Il accuse le mouvement d’avoir « fait le choix de l’abandon » des zones acquises au RN, pour tout miser sur « les quartiers et la jeunesse diplômée ». Il plaide également pour « un groupe trait d’union » à l’Assemblée, qui rassemblerait « les communistes, les écologistes, les élus du parti Génération. s et nous. »

L’accession au pouvoir du RN n’est « que partie remise », affirme Marine Le Pen

«Un certain nombre de manœuvres, notamment de désistements massifs, nous ont privés de la majorité absolue. Ce n’est que partie remise », a affirmé Marine Le Pen mercredi à son arrivée à l’Assemblée nationale, fustigeant le « bourbier » parlementaire consécutif aux élections législatives, avec un hémicycle privé de majorité claire.

François Bayrou envisage une alliance avec les partis de gauche et « n’exclut personne », sauf LFI

Martelant qu’il n’y avait « pas de vainqueurs » à l’issue du second tour des législatives, François Bayrou tend la main sur BFMTV à une alliance avec les partis de gauche qui partagent le « socle de valeurs » d’un « arc républicain ». « Je pense que LFI ne correspond pas à ces valeurs-là, et d’ailleurs ils l’ont dit et manifesté de toutes les manières », a ajouté le maire de Pau.

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

Valérie Pécresse plaide pour un « gouvernement de transition » pour « gérer les Jeux olympiques »

Interrogée sur Franceinfo, la présidente du Conseil régional d’Île-de-France estime qu’il faut un gouvernement de transition au minimum « pour cet été », qui garderait « au moins le ministre de l’Intérieur, le ministre des Transports et la ministre des Sports » pour « assurer une continuité. »

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

Il existe « une vie pour la pensée insoumise en dehors de la férule de Mélenchon », estime Alexis Corbière

L’ancien proche de Jean-Luc Mélenchon, qui compte désormais parmi les « frondeurs » de LFI, s’est exprimé dans une interview publiée par Libération hier soir. Il plaide pour « un grand groupe NFP », qui rassemblerait « tous les députés élus à gauche ».

Edouard Philippe reconnaît avoir dîné avec Marine Le Pen

Interrogé par Gilles Bouleau au 20 heures de TF1 hier soir, à propos d’une information révélée par Libération, l’ex-Premier ministre a reconnu avoir partagé un dîner avec Marine Le Pen. « On a constaté […] que nous avions des désaccords très profonds sur de très nombreux sujets », a-t-il affirmé.

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

« On ne pourra pas gouverner par des décrets et des 49.3 », dit Glucksmann

Le député européen et leader de Place publique Raphaël Glucksmann juge mercredi dans une interview au Nouvel Obs que la gauche ne pourra « pas gouverner par des décrets et des 49.3 ». Une pique directement adressée à la majorité sortante, qui a beaucoup utilisé ces outils, mais aussi au leader insoumis Jean-Luc Mélenchon, qui a promis, si la gauche se trouve en position de gouverner, des décrets pour l’abrogation de la retraite à 64 ans ou la hausse du smic.

Il faudra « discuter avec des gens qu’on a combattus, sans se renier », plaide encore l’ex-tête de liste PS aux européennes. Et d’ajouter : « la seule voie possible » pour la gauche, « c’est la démocratie parlementaire ».

Quatennens plaide pour « une grande marche populaire en direction de Matignon »

«Alerte ! Macron veut nous voler la victoire ». Dans un tweet posté sur son compte X, l’Insoumis Adrien Quatennens suggère d’organiser une énorme marche convergeant vers Matignon. Un message directement adressé au président de la République qu’il accuse de « manœuvrer pour faire barrage à l’application du programme du Nouveau Front populaire ».

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

Emmanuel Macron au sommet de l’Otan à Washington

En pleine quête d’un nouvel exécutif, Emmanuel Macron va s’éloigner deux jours pour un sommet de l’Otan à Washington, l’occasion de réaffirmer sa place sur la scène internationale où ses partenaires s’inquiètent d’un affaiblissement de la France. Le chef de l’Etat se rendra mercredi et jeudi dans la capitale américaine, a annoncé lundi l’Elysée, alors que le flou demeure sur les contours du futur gouvernement français à l’issue de législatives où aucun bloc n’a obtenu la majorité absolue.

En pleine quête d’un nouvel exécutif, Emmanuel Macron va s’éloigner deux jours pour un sommet de l’Otan à Washington.
En pleine quête d’un nouvel exécutif, Emmanuel Macron va s’éloigner deux jours pour un sommet de l’Otan à Washington. - J. Accosini/SIPA

Un déplacement qui va être suivi de près alors qu’il s’est peu exprimé à l’international depuis sa décision surprise de dissoudre l’Assemblée nationale le 9 juin – ce qui a provoqué un big bang politique en France – hormis lors du sommet du G7 mi-juin en Italie. « Ce qu’on attend d’Emmanuel Macron à Washington, c’est qu’il rassure les autres alliés », résume Claudia Major, experte à l’Institut allemand des affaires internationales et de sécurité (SWP) à Berlin.

« Quand il faut qu’il ferme sa gueule, il parle »

Près de quarante-huit heures après le dénouement des élections législatives, Emmanuel Macron n’a toujours pas pris la parole. Pourtant, « en vingt minutes, (Emmanuel Macron) a tiré les conclusions des élections européennes en disant qu’il allait dissoudre », ironise un ministre. « Il faut qu’il parle, sinon la gauche va proposer un nom raisonnable pour Matignon et va nous piéger », s’inquiète un député du parti présidentiel Renaissance. « Quand il faut qu’il ferme sa gueule, il parle, et quand il faut qu’il parle, il se tait », a lancé un député mardi matin lors de la réunion du groupe présidentiel, selon une participante. Mais l’Élysée a décidé de ne pas se presser

Macron s’est réunit mardi soir avec Gérard Larcher

Emmanuel Macron, silencieux depuis le second tour des législatives qui a vu le Nouveau Front populaire devancer le camp présidentiel, a reçu mardi soir à l’Elysée le président LR du Sénat Gérard Larcher, a-t-on appris de source sénatoriale confirmant une information du Figaro.

Une réunion à la demande du chef de l’Etat, précise-t-on, à laquelle le président du Sénat répond comme d’habitude, mais « pour écouter » et « sans proposition à soumettre » à Emmanuel Macron.

Proposer un nom de Premier ministre d’ici « la fin de semaine »

Les composantes de la gauche ont promis de proposer un nom de Premier ministre et une équipe d’ici « la fin de semaine », selon plusieurs dirigeants. Les conciliabules se multiplient donc et une stratégie semble se dégager dans leurs rangs: un exécutif restreint à la gauche mais « une assise plus large à l’Assemblée », a détaillé l’ex-président des députés socialistes Boris Vallaud sur France Inter.

Pourquoi les appels aux meurtres du site « Réseau libre » doivent-ils être pris au sérieux ?

Le site d’extrême droite Réseau libre a appelé à « éliminer » les avocats signataires d’une tribune contre le Rassemblement national la semaine dernière puis, ce lundi, quatre personnalités de gauche et un avocat. Cette divulgation d’informations personnelles, qu’on appelle aussi le « doxxing », est une méthode utilisée pour cyberharceler. Mais cette pratique ne se cantonne pas qu’au Web et peut rapidement glisser « dans la vie réelle », rappelle Yasmine Buono, fondatrice de l’organisme Net Respect. Explications avec ce papier de notre journaliste Diane Regny :

Les chaînes locales sont-elles les grandes gagnantes de cette campagne ?

Effectivement, alors que les chaînes nationales ont souvent déçu les téléspectateurs par des débats politiques vides de sens, les chaînes locales ont su endosser un rôle important pendant la campagne, celui d’informer. Notre analyse avec Lina Fourneau :

France 3 Régions et France Bleu, médailles d’or des médias durant des législatives ?

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

Mélenchon estime que Macron fait « exprès de traîner »

Le leader des Insoumis Jean-Luc Mélenchon a quant à lui accusé Emmanuel Macron de « bloquer la situation aujourd’hui pour garder le pouvoir le plus longtemps possible ». En arrivant à l’Assemblée avec le groupe des députés insoumis, le leader de La France insoumise Jean-Luc Mélenchon avait déjà estimé que le président de la République « lanternait », et faisait « exprès de traîner ». « Il bloque la situation pour garder le pouvoir le plus longtemps possible », a-t-il affirmé.

La gauche met en garde Emmanuel Macron

Le Nouveau Front populaire (NFP) a mis « solennellement » en garde mardi Emmanuel Macron contre le maintien de Gabriel Attal à Matignon, lui reprochant de « bloquer » la nomination d’un Premier ministre issu de ses rangs, une posture dénoncée par le camp présidentiel qui prône le « réalisme » et une coalition plus large.

Dans un communiqué commun, la gauche a voulu mettre la pression sur le chef de l’Etat, qui n’a pas appelé le NFP, arrivé en tête des élections législatives dimanche. Elle a jugé que s’il « persistait », ce serait « une trahison de l’esprit de notre Constitution et un coup de force démocratique ».

La source de cet article se trouve sur ce site

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

PARTAGER:

spot_imgspot_img