La source de cet article se trouve sur ce site

Voir les photos
VOTEZ – Pendant l’été, BFMTV fait s’affronter deux options qui s’offrent aux vacanciers. Aujourd’hui, nos journalistes Laura Lequertier et Antoine Corver testent deux manières d’obtenir les aliments nécessaires pour un délicieux plateau de fruits de mer. Pêche à pied ou pêche à la ligne? Vous choisissez!

Deux options, un même résultat: savourer fruits de mer et poissons après une bonne journée passée à la plage. Pour obtenir les ingrédients, nos journalistes Laura Lequertier et Antoine Corver se sont partagé les tâches: la première s’est essayée à la pêche à pied entre les rochers d’une plage de Pyla-sur-Mer (Gironde) et le second est allé pêcher à la ligne à Saint-Vaast-la-Hougue (Manche).

Sur la côte, Antoine cherche à lancer la ligne le plus loin possible. Il y attache un plomb de 150 grammes, ce qui lui permet de lancer la ligne à 100 mètres du bord. Il y ajoute également un appât, des petits vers bleus afin d’attraper des soles.

Des crevettes sous les algues

De son côté, Laura Lequertier est venue sur la plage deux heures avant la marée basse; plus le coefficient de marée est important, plus la pêche est bonne. Comment savoir quelle mare renfermera le plus de trésors gustatifs?

« On repère des mares ou il y a des belles des algues qui recouvrent, et on passe le filet dessous pour attraper les crevettes. On peut aussi soulever des cailloux (…) il faut bien remettre aussi le caillou à sa place. »

La pêche, sous toutes ses formes, est soumise à des règles; Antoine Corver doit par exemple relâcher le bar qu’il a pêché, car il ne mesure pas les 42 centimètres réglementaires. Même chose pour Laura Lequertier, qui a trouvé une étrille de 55 millimètres, soit 10 de…

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.