La source de cet article se trouve sur ce site

Voir les photos
400 représentants de l’extrême droite américaine dans le square Lafayette, à Washington. 

Plusieurs centaines de sympathisants néo-nazis sont attendus dimanche après-midi – heure locale américaine – devant la Maison Blanche, un rassemblement sous haute surveillance un an après les incidents meurtriers de Charlottesville, symbole d’une extrême droite décomplexée sous Donald Trump.

L’organisation informelle « Unite the Right », qui était à l’origine du rassemblement de Charlottesville (Virginie), a reçu l’autorisation de réunir 400 personnes dans le square Lafayette, devant la résidence présidentielle, à partir de 17h30 et durant deux heures seulement.

Confrontation

Un important dispositif policier a été mis en place, avec plusieurs artères interdites à la circulation, principalement pour empêcher tout contact entre manifestants et contre-manifestants, également attendus au square Lafayette.

En début d’après-midi, des militants antiracistes s’étaient déjà groupés dans le calme devant la Maison Blanche, brandissant notamment des pancartes disant « Non aux nazis, non au Ku Klux Klan, non à une Amérique fasciste ».

Dans un message sur son site, Unite the Right a dit à ses partisans qu’il y aurait « certainement des provocateurs pour tenter de susciter une réaction de votre part ». « Ne répondez pas avec colère », ont conseillé les organisateurs.

Refus de Charlottesville

Initiateur de la manifestation de l’an dernier, Jason Kessler avait demandé à défiler de nouveau à…

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.