22.2 C
Jérusalem
lundi 21 septembre 2020

Europe-USA : 15000 israéliennes recrutées pour une étude sur les risques de cancer du sein

LES + VUS CHEZ LES PRO

Macron détourne le matériel médical pour l’envoyer au régime terroriste iranien : colère du député Ciotti, “L’Iran avant la France ???”

Actualités By liguedefensejuive | 2 avril 2020 Le député Éric Ciotti (LR) a fustigé mercredi l’annonce par l’eurodéputée Nathalie Loiseau, la représentante du parti de Macron au parlement européen,...

Rafael Nadal : Une histoire juive?

A l’issue du Grand Shelem qu’il vient, à nouveau, de remporter, comme jamais personne avant lui, nous remettons en ligne cet article réactualisé, du...

Après sa conversion au judaïsme, le mannequin Karlie Kloss se fiance avec Joshua, le frère de Jared Kushner

Sur son compte Instagram Karlie Kloss a annoncé ses fiançailles avec Joshua Kushner, un homme d’affaires et un investisseur américain mais surtout célèbre pour être...

Ruinée, la chanteuse Ophélie Winter serait devenue SDF (Public et TPMP)

Les dernières photos d’Ophélie Winter publiées ce vendredi 20 septembre, dans “Public”, font mal au cœur. Ruinée, elle errerait dans les rues de Paris,...

L a France arnaquée :Des retraites françaises versées à des morts, au Maghreb

Quand des retraités ou couples de retraités rentrent en Afrique du Nord, la mauvaise tenue de l’état civil permet à des veuves de ne...

Avec 360.000 nouveaux cas diagnostiqués et 92.000 décès chaque année en Europe, le cancer du sein est le cancer le plus fréquent chez la femme. Une vaste étude va débuter le 1er décembre auprès de 85.000 femmes en Europe et en Israël pour affiner le risque de chacune de développer un cancer du sein et lui apporter une réponse personnalisée, ont expliqué les organisateurs vendredi.

L’étude MyPeBS (personalising breast screening) va mobiliser 20.000 femmes volontaires en France, 30.000 en Italie, 15.000 en Israël, 10.000 en Belgique et 10.000 au Royaume-Uni durant 6 ans.

L’étude fédère 26 partenaires européens et américains. « C’est la plus grosse étude au monde sur le sujet. L’individualisation est une tendance majeure, il y a une autre étude semblable aux États-Unis », explique Suzette Delaloge, coordinatrice de MyPeBS et oncologue à Gustave Roussy.

Des millions de femmes, 9 millions en France, sont concernées dans ces pays par le dépistage organisé.

« On a énormément de personnes qui font des examens pour rien, la sensibilité n’est pas parfaite, il y a quand même pas mal de cancers d’intervalle (entre deux mammographies), il y a des faux positifs – des femmes qui ont une image suspecte qui va s’avérer bénigne, on sera obligé de faire une biopsie – il y a aussi le problème du surdiagnostic, soit 10 à 20% des cancers qui n’auraient pas évolué si on ne les avait pas dépistés, tout ça c’est un faisceau de critiques qui milite en faveur d’une amélioration du dépistage », note Suzette Delaloge.

L’étude va répartir par tirage au sort les femmes de 40 à 70 ans en deux groupes, l’un soumis au dépistage habituel, l’autre à un suivi en fonction de trois niveaux de risque: très faible (moins de 1% de risque de développer un cancer du sein dans les 5 ans), moyen (3%) et élevé (6%).

Le risque est défini en fonction de l’âge, des antécédents familiaux, de la densité du sein et d’un test salivaire : « On utilise une puce de génotypage, on cherche 300 variations de l’ADN dont on a démontré de façon formelle ces dernières années qu’elles étaient associées au risque de développer un cancer du sein », explique cette spécialiste du cancer.

L’étude, pratiquée dans 30 départements, s’appuie sur le réseau actuel de dépistage en France. Elle doit prouver que la nouvelle stratégie « fait au moins aussi bien et si possible mieux que le standard actuel ».

Si elle réussit, elle pourrait aboutir à un dépistage mieux ciblé, évitant à des femmes parfaitement saines des examens qui ne sont pas inoffensifs (puisqu’il s’agit de rayons) et des interventions qui peuvent s’avérer mutilantes (exérèse, voire mastectomie).

Source La Dépêche avec AFP

CES ARTICLES PEUVENT VOUS INTÉRESSER ARTICLES POPULAIRES

ARTICLES CONNEXES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

POPULAIRE CETTE SEMAINE

Dites-le à Puma : s’il s’oppose au racisme, il doit s’opposer à l’occupation israélienne

Home»Actus»Dites-le à Puma : s’il s’oppose au racisme, il doit s’opposer à l’occupation israélienne 2020-09-14 Mahmoud Sarsak (Photo: Ashraf Amra/APA Images) Nos camarades britanniques de Londres ont...

Dites à Puma que s'il lutte contre le racisme, il doit alors lutter contre l'occupation israélienne

Le mouvement Black Lives Matter oblige le monde du sport à affronter le racisme - pourtant le préjudice qui a détruit ma carrière est...

5G: près de 70 élus de gauche demandent un moratoire

Près de 70 élus et élues de gauche et écologistes, parmi lesquels Jean-Luc Mélenchon, Yannick Jadot ou la maire de Marseille Michèle Rubirola, demandent au...

5G : Macron se moque des défenseurs du « modèle Amish »

FRENCH TECH Devant une centaine d’entrepreneurs et entrepreneuses, le président a affirmé que « la France va prendre le tournant de la 5G » 20 Minutes avec AFP...

Des immeubles en Chine envahis par les plantes, les habitants fuient (vidéo)

Des bâtiments résidentiels « végétalisés » à Chengdu, dans la province chinoise du Sichuan, le 3 août 2020 AFP/ARCHIVES – STR Des immeubles en Chine envahis par...

Donald Trump, nominé pour le Prix Nobel de la Paix 2021

Le président Donald Trump a été nominé pour le Prix Nobel de la Paix 2021. Sa candidature a été proposée par Christian Tybring-Gjedde, président...

“Antisémitisme, complotisme, apologie d’Hitler, du IIIe Reich et du terroriste Mollah Omar” : le rappeur Freeze Corleone accusé par la LICRA de faire du...

(1/2) Antisémitisme, complotisme, apologie d'Hitler, du IIIe Reich et du terroriste Mollah Omar, le rappeur @freezecorleone fait business de son obsession des juifs #hatemoney...

Rejoignez nous sur Facebook