FIERTE

235

By  | 

De Jacques Kupfer

Yom Hashoah. Nous commémorons l’extermination de 6 millions des nôtres sur le sol européen. L’alliance sordide de la croix gammée du Führer avec le croissant musulman du mufti de Jérusalem a été consolidée par la lâcheté européenne du traité de Munich. Malgré cette hécatombe, le peuple juif a réussi à surgir de ses cendres et mener le combat pour la restauration de son état et de son peuple. Avec la foi qui a maintenu notre identité, le peuple juif a vaincu l’empire britannique, les agressions répétées des pays arabes et de leur terrorisme barbare, réussi à briser le rideau de fer et rapatrié les juifs de l’ex empire soviétique.
L’antisémitisme a retrouvé la fange dans laquelle il développe naturellement la haine du juif. Tant chez les néonazis que dans l’islam que l’on prend toujours la précaution de qualifier de «radicale », il se cache pudiquement sous le vocable d’antisionisme dans cette gauche progressiste, humanitaire et libérale.
Hier Berlin clamait sa volonté d’éliminer les juifs. Cela n’a pas compté pour les Daladier et les Chamberlain qui ont visité la Bavière et exhiber un accord. Aujourd’hui Téhéran hurle son intention de détruire l’État d’Israël, de se doter de missiles balistiques nucléaires. Cela n’empêche pas les Macrons d’Europe occidentale de signer un accord avec les ayatollahs.
Il n’y a pire aveugle que celui qui ne veut pas voir ni pire sourd que celui qui ne veut pas entendre. Ses incapacités fonctionnelles sont caractéristiques de l’Europe démocratique !
Hier, les juifs n’ont pas entendu les appels prophétiques de Jabotinsky. Il avait décrit les nuages noirs qui s’amoncelaient sur le judaïsme européen et avait lancé cette formule célèbre : « liquidez la Galout ou la Galout vous liquidera ». Il leur avait également lancé un appel : « juif ! Apprenez à tirer ».
Aujourd’hui encore, ils sont nombreux ceux qui n’entendent pas l’appel de Jérusalem. Ceux qui considère que « dans Notre-Dame, ils se sentent à la maison ».
Nous devons ajouter à tous les ennemis que nous avons cette cinquième colonne juive, faite de gauchistes et de ceux qui pensent avoir une idée politique alors qu’ils sont atteints de la pathologie de la haine de soi. Ces juifs réformés ou plutôt totalement déformés qui soutiennent nos ennemis aux États-Unis au lieu de rejoindre le concert de louanges que mérite le président américain. Ils sont nombreux, ces post juifs qui pensent être intégrés dans la société moderne humaniste alors qu’ils sont désintégrés dans notre vie juive. Ce sont en fait des fake jews aussi crédibles que le sont les fake news du New York Times. La caricature antisémite de ce journal est directement issue du « sturmer » nazi. Nous n’avons pourtant pas entendu les condamnations de ces réformés et leur appel au boycott du journal alors qu’ils participent au BDS. Ils ne sont en fait juifs que parce que leur grand-père l’était alors que leurs petits-fils ne le sont plus.
La Shoah, désirée par tant de nos ennemis, est impossible. Elle n’aura plus jamais lieu non pas parce que nous allons faire confiance aux démocrates du monde, aux puissances européennes qui déversent leur argent chez nos ennemis. Elle est impossible car l’étoile jaune a été remplacée par le bouclier de David. Elle est impossible parce que Tsahal ! Elle est impossible parce que le peuple juif a appris à se défendre et à combattre. Elle est impossible car l’État d’Israël est devenu une puissance mondiale économique, technologique, médicale et surtout militaire.
Pendant que résonneront les sirènes, les juifs d’Israël se lèveront avec majesté et respecteront les instants de silence. Silence consacré à la mémoire de ceux qui n’ont pas abandonné leur foi, n’ont pas abandonné leur rêve. Ils sont venus s’établir sur la terre d’Israël. En mémoire de tous ceux qui ont sacrifié leur vie pour assurer la victoire du drapeau bleu blanc et quelques décennies après la tentative de nous éliminer, ont réussi à le placer sur la lune. Et en ce moment où je me tiendrai au garde-à-vous à la mémoire de tous les nôtres exterminés par la sauvagerie antijuive et à la mémoire de tous ceux qui sont tombés au champ d’honneur pour la défense de notre foi et de notre patrie retrouvée sur le sol ancestral, j’éprouverai un sentiment d’intense fierté. La fierté victorieuse d’être juif !
Jacques Kupfer

happywheels

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici