Fin de la protection de l’armée pour les synagogues d’Anvers

554

JTA ) – La Belgique prévoit de cesser de fournir des soldats pour la sécurité autour des synagogues d’Anvers.

Le plan, qui n’a pas été finalisé, mettrait fin à la protection de l’armée dans le quartier juif de la ville en septembre. Le redéploiement est lié à des problèmes de budget et de main-d’œuvre en Belgique, où la COVID-19 a gravement affecté l’économie et tué plus de 9 000 personnes.

“La communauté juive a besoin de plus, pas moins, de protection en ces temps difficiles”, a écrit le Forum des organisations juives des Juifs flamands dans un communiqué publié lundi à propos du plan.

Les troupes belges ont été affectées pour la première fois à la garde d’institutions juives à Anvers en mai 2014 après qu’un islamiste a assassiné quatre personnes lors d’une fusillade terroriste au Musée juif de Belgique à Bruxelles, situé à environ 65 km au sud d’Anvers.

Le centre d’Anvers compte environ 100 institutions juives desservant une population orthodoxe à prédominance haredi de 18 000 personnes.

En 2018, un homme non identifié a été filmé en train de voler des mezouzoth des cadres de porte de 20 maisons anversoises quelques jours après qu’un homme haredi et son fils se soient échappés de justesse alors qu’un véhicule qui passait en direction du trottoir essayait de les percuter pour les faucher, quand ils se dirigeaient vers la synagogue pour Shabbat. La police avait alors déclaré qu’il n’y avait aucune indication que l’incident était un crime de haine.

En 2017, la police a appréhendé et détenu brièvement un homme qui aurait agressé un homme haredi dans la rue à Anvers tout en criant «Juif!».

SourceJFORUM.FR

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici