16.7 C
Jérusalem
mardi 7 avril 2020

Frappe aérienne à la frontière irakienne : 10 miliciens tués

Une frappe aérienne a ciblé lundi 16 septembre, des milices soutenues par l’Iran près de la frontière entre l’Irak et la Syrie, selon des médias dans les deux pays. Une chaîne d’information irakienne a attribué l’attaque sur Al Bukamal à Israël.

La frappe présumée aurait eu lieu une semaine après que vingt et une personnes auraient été tuées dans une explosion dans un entrepôt d’armes  utilisé par les milices affiliées à l’Iran dans la province irakienne d’Anbar. Les sources militaires irakiennes et les reportages dans les médias arabes n’ont pas précisé qui en était responsable, mais cet incident était lié à de récents bombardements dans le pays, dont certains imputables à Israël.

L’explosion tuant 21 miliciens, était survenue un jour après que des  drones ont frappé des milices soutenues par l’Iran dans l’est de la Syrie, tuant au moins 18 combattants. Un responsable syrien de la sécurité avait déclaré que des avions de combat israéliens avaient organisé les frappes aériennes, mais avait nié qu’il y ait eu la moindre victime.

Une série de frappes récentes en Irak ont été attribuées à Israël, certaines se déroulant près de la frontière syrienne. Les attaques visaient des milices chiites affiliées à l’Iran, afin de déjouer les tentatives d’introduction clandestine d’armes en Syrie.

Le mois dernier, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a déclaré que l’Iran ne jouissait d’aucune immunité et que les forces militaires israéliennes “agiront – et agissent actuellement – contre elles”.

Plus tôt ce mois-ci, Israël et le Hezbollah, groupe libanais soutenu par l’Iran, ont échangé des coups de feu pour la première fois depuis des années. Le Hezbollah a lancé des missiles antichars sur un véhicule blindé israélien près de la frontière, sans faire de victimes. Israël a riposté par des tirs d’artillerie dans le sud du Liban. Le Hezbollah a déclaré que l’attaque était en représailles contre une frappe aérienne israélienne près de Damas le mois dernier qui a tué deux de ses membres recrutés par la Force Al Quds de Soleimani. Israël a déclaré que l’attaque avait déjoué une équipe d’attaque de drones orchestrée par l’Iran, devant frapper les centres de population israélienne. Quelques jours après la frappe aérienne, le Hezbollah a annoncé que deux drones d’attaque présumés israéliens (mais cela n’a jamais été démontré) se sont écrasés à Beyrouth.

Associated Press a contribué à ce rapport. 

ARTICLES POPULAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Populaire cette semaine

Le terrorisme islamiste ne respecte pas le confinement

Romans-sur-Isère: cette attaque dont les médias parlent si peu et si malPar Céline Pina Samedi, Abdallah Ahmed Osman, un trentenaire soudanais, a tué deux personnes...

La team Israël Start up Nation roule en virtuel pour des masques médicaux.

Mercredi dernier, plus de 1500 amateurs et quelques professionnels se sont réunis sur la plateforme virtuelle d’entraînement Zwift à l’initiative de l’équipe israélienne de...

Israël met l’I.A à la disposition des petites rencontres sportives.

Si les médias se consacrent aux grands rencontres sportives, il y a des milliers de matches qui ne font jamais la Une des journaux. Grâce...

Les Pays du Moyen Orient déploient des drones pour lutter contre la pandémie de coronavirus.

La Jordanie, qui a déclaré 5 décès dus au coronavirus, a commencé dimanche à déployer des drones pour lutter contre la pandémie de coronavirus,...

Derniers Commentaires