Gaza: Une frappe israélienne sur une ONG américaine tue plusieurs humanitaires étrangers

Vues:

Date:

Ce drame pourrait-il constituer un tournant dans l’offensive menée par Israël ? Des collaborateurs d’une ONG américaine qui livre de la nourriture dans la bande de Gaza ont été tués dans une frappe israélienne lundi. « World Central Kitchen est dévastée de confirmer que sept membres de notre équipe ont été tués à Gaza dans une frappe des FDI », les forces armées israéliennes , a déclaré l’ONG basée aux Etats-Unis dans un communiqué. Elle préciser que les personnes tuées étaient « originaires d’Australie, de Pologne, du Royaume-Uni, d’une personne ayant la double nationalité américaine et canadienne et palestinienne ».

Ils ont été tués « alors qu’ils travaillaient pour soutenir notre oeuvre humanitaire de livraison de nourriture à Gaza », selon un communiqué distinct de l’organisation, qui annonce suspendre ses activités dans la région. L’armée israélienne a dit « passer en revue l’incident tragique au plus haut niveau pour en comprendre les circonstances » et assuré avoir « travaillé en étroite collaboration avec WCK » pour sa distribution d’aide.

« Nous sommes profondément troublés par la frappe »

Les Etats-Unis, qui prennent de plus en plus leurs distances avec leur allié israélien après quasiment six mois de guerre dans la bande de Gaza, se sont déclarés « profondément troublés » par cet événement. « Nous avons le coeur brisé et sommes profondément troublés par la frappe », a déclaré sur le réseau social X la porte-parole du Conseil de sécurité nationale, qui dépend de la Maison Blanche, Adrienne Watson.

Une victime australienne confirmée

Le ministère de la Santé du Hamas avait, dans un premier temps, fait état de cinq victimes arrivées dans un hôpital de Deir el-Balah. Le Premier ministre australien, Anthony Albanese, a confirmé qu’une Australienne, Zomi Frankcom, figurait parmi les victimes. « C’est complètement inacceptable. L’Australie exige que tous les responsables de la mort de travailleurs humanitaires rendent des comptes », a-t-il déclaré.Un correspondant de l’AFP a vu à l’hôpital des Martyrs d’Al Aqsa de Deir el-Balah cinq corps et trois passeports étrangers près des dépouilles.

La source de cet article se trouve sur ce site

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

PARTAGER:

spot_imgspot_img