Gilad Japhet de MyHeritage (Israël). Un succès mondial qui a démarré à Or Yehuda.

MyHeritage a été acquis par Francisco Partners. Le prix de cette acquisition n’a pas été dévoilé, mais s’élèverait à 600 millions de dollars. Cet accord confirme que le marché de la génétique et de la généalogie est en plein essor.

Le CEO de l’entreprise, Gilad Japhet, déclare être toujours guidé par la même vision depuis la création de MyHeritage il y a 18 ans :  » simplifier la découverte d’histoire familiale en utilisant la technologie, et rendre la généalogie amusante « .

En se tournant vers Francisco Partners, la firme espère trouver un partenaire capable de l’aider à s’étendre tout en lui permettant de conserver sa vision. Grâce à cette acquisition, MyHeritage compte continuer à développer ses services et atteindre une audience plus large.

Il serait par exemple possible pour l’entreprise de continuer à acquérir des startups. À ce jour, MyHeritage cumule déjà 11 acquisitions.

On peut aussi espérer un investissement massif dans la cybersécurité, pour éviter une nouvelle fuite de données. Pour l’heure, Francisco Partners et MyHeritage promettent de continuer à s’interdire la vente de données génétique à des tiers. Il s’agit déjà d’un point positif.

De son côté, Francisco Partners estime être en mesure d’aider MyHeritage à accélérer sa croissance en lui apportant expertise opérationnelle, ressources de marché et réseau industriel. La firme d’investissement se dit impressionnée par les succès de Gilad qu’elle qualifie de leader visionnaire dans le domaine de la généalogie. Elle fait à l’évidence le pari que le marché des tests généalogiques va continuer à se développer et que MyHeritage conservera sa position de leader.

Cette acquisition survient dans un contexte particulier, puisque le principal rival de MyHeritage, 23andMe, vient d’entrer en bourse avec une capitalisation à 3,5 milliards de dollars. Ces 600 millions de dollars seront donc d’un précieux secours pour MyHeritage, qui n’a levé  » que  » 49 millions de dollars depuis sa fondation en 2003 auprès d’investisseurs tels que Accel, Index et Bessemer.

Certains investisseurs garderont leurs parts de l’entreprise aux côtés de Francisco Partners, dont HP Beteiligungs GmbH, Yuval Rakavy, Japhet et Gigi Levy. Cette condition fait partie de l’accord.

https://www.lebigdata.fr/myheritage-deep-nostalgia

SourceISRAELVALLEY.COM

ARTICLES POPULAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Populaire cette semaine

Derniers Commentaires