Guerre en Ukraine : Chaîne humaine, missiles… Que sait-on de la frappe russe sur l’hôpital pour enfants de Kiev ?

Vues:

Date:

La Russie a mené lundi une attaque massive contre des villes d’Ukraine, qui a fait au moins 36 morts, selon un dernier bilan des autorités. Le kremlin a, selon Kiev, visé des hôpitaux, notamment l’hôpital pour enfants d’Okhmatdyt. 20 Minutes fait le point sur cette attaque qui a suscité l’indignation de l’Ukraine et de ses soutiens.

Que s’est-il passé à l’hôpital pour enfants de Kiev ?

Les services de sécurité ukrainiens affirment que l’hôpital pour enfants d’Okhmatdyt, l’un des plus grands d’Europe, a été directement touché par un missile de croisière russe. L’attaque contre l’hôpital pour enfants a eu lieu alors que plusieurs autres villes du pays ont été la cible de frappes tôt dans la matinée.

Ce lundi, à l’intérieur de l’établissement, des bouts de verre gisent encore au sol et des taches de sang sont visibles çà et là. Et, selon l’ONG Mehad qui intervient en Ukraine, un hôpital du ministère de l’Intérieur, où se situe un centre de réhabilitation des blessés de guerre, a également été touché, tuant au moins quatre personnes. Cet établissement est situé « à proximité immédiate » d’Okhmatdyt. Au total, les Ukrainiens affirment que les Russes ont tiré 38 missiles, dont 30 ont été abattus.

Quel est le bilan des victimes ?

Le bilan de ces tirs dans la profondeur du territoire ukrainien est l’un des plus élevés depuis des mois. À Kiev, au moins 22 personnes sont mortes dans l’attaque des deux centres médicaux. Selon les services de sécurité ukrainiens, au moins deux soignants ont été tués dans l’hôpital d’Okhmatdyt et sept enfants figurent également parmi les blessés.

Onze personnes ont aussi été tuées dans la région de Dnipropetrovsk (centre-est). Au moins 137 personnes ont été blessées au total en Ukraine, ce lundi. Les autorités de la capitale ont décrété qu’une journée de deuil serait observée demain, mardi, et que tous les événements de divertissement seraient annulés.

Que racontent les personnels soignants ?

« Nous avons entendu une première explosion, assez lointaine. Puis, une deuxième a retenti, beaucoup plus proche, et toutes les vitres ont explosé. Et soudain, les plafonds se sont effondrés sur nous », a rapporté dans un communiqué transmis à l’AFP Taras Chechel, un responsable. « Nous avons toujours pensé qu’Okhmatdyt était protégé. Nous étions sûrs à 100 % que (les Russes) ne frapperaient pas ici », se désole Nina, une employée de l’hôpital âgée de 68 ans. « Nous avons entendu un grondement sourd, puis le plafond du sous-sol s’est légèrement effondré », raconte Natalia Svidler, 40 ans, dont le fils Illia devait subir une intervention chirurgicale à l’hôpital cette semaine. Natalia Tetrouïeva, une chirurgienne de l’établissement, raconte avoir été en pleine opération lorsque la frappe a eu lieu.

Comment s’organise l’aide ?

Les sauveteurs continuent de rechercher des personnes sous les décombres. Ce lundi, à l’extérieur de l’hôpital pour enfants touché lundi à Kiev lors d’une attaque russe massive, une chaîne humaine de plusieurs centaines de personnes s’est mise en place spontanément pour aider les secours à déblayer les décombres, à la recherche d’éventuels survivants. Habitants du quartier, ambulanciers, militaires et médecins, dont les blouses sont pour certains recouvertes de sang, ils sont tous là après cette attaque qui a fait au moins deux morts sur le territoire de l’hôpital Okhmatdyt, .

Des secouristes sur le site de l'hôpital pour enfants d'Okhmatdyt touché par des missiles russes, à Kiev, en Ukraine, le lundi 8 juillet 2024.
Des secouristes sur le site de l’hôpital pour enfants d’Okhmatdyt touché par des missiles russes, à Kiev, en Ukraine, le lundi 8 juillet 2024. - E. Maloletka

« Les locaux sont détruits. À ce stade, il est probablement impossible de travailler », déplore Oleksandre, un médecin de l’établissement.

Que dit Volodymyr Zelensky ?

« Les terroristes russes ont de nouveau lourdement attaqué l’Ukraine avec des missiles. Différentes villes : Kiev, Dnipro, Kryvyï Rig, Sloviansk, Kramatorsk », a réagi Volodymyr Zelensky sur Telegram, selon lequel « des immeubles d’habitation, des infrastructures et un hôpital pour enfants ont été endommagés ». De Varsovie où il effectue une visite, le président ukrainien a d’emblée réclamé aux Occidentaux une « réponse plus forte » à la Russie. Il a aussi réclamé la convocation d’une réunion d’urgence du Conseil de sécurité de l’ONU.

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

« Un des plus importants hôpitaux pour enfants d’Europe », celui d’Okhmatdyt, a été endommagé à Kiev, a encore dénoncé Volodymyr Zelensky sur X. La Russie ne peut soutenir qu’elle ignore où tombent ses missiles et doit être tenue pour pleinement responsable ».

Que dit Moscou ?

Moscou dément, assurant avoir visé et touché des « installations militaires ». Le Kremlin affirme que les images prouvent que les dégâts dans cet établissement ont été causés par la chute d’un missile antiaérien ukrainien. Une thèse écartée par les services de sécurité ukrainiens qui affirment que l’hôpital d’Okhmatdyt a été atteint par un missile Kh-101.

Quelles sont les réactions à l’international ?

Le chef de la diplomatie de l’UE Josep Borrell a déploré que la Russie « cible sans pitié les civils ukrainiens », jugeant que « l’Ukraine a besoin d’une défense antiaérienne dès maintenant ». Paris a parlé « d’actes barbares » à « ajouter à la liste des crimes de guerre dont la Russie devra rendre compte », tandis que Londres a dénoncé une « attaque épouvantable » et le Premier ministre canadien Justin Trudeau un acte « odieux ».

Toute l’actu sur la guerre en Ukraine

La coordinatrice humanitaire de l’ONU pour l’Ukraine, Denise Brown, a « fermement condamné » ces actions « insensées » des militaires russes.

La source de cet article se trouve sur ce site

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

PARTAGER:

spot_imgspot_img