Guerre Israël-Hamas : Frappe, victimes, réactions… Le point sur la mort des membres de l’ONG World Central Kitchen

Vues:

Date:

L’ONG américaine World Central Kitchen a annoncé ce mardi que sept de ses membres avaient été tués dans une frappe israélienne à Gaza. 20 Minutes fait le point alors que l’armée israélienne affirme enquêter pour comprendre les causes de ce drame et que l’ONG a annoncé mettre fin à ses activités dans la région.

Que s’est-il passé lundi à Gaza ?

L’ONG américaine World Central Kitchen (WCK), qui distribue des repas pour tenter de faire face à la crise alimentaire touchant la bande de Gaza, a annoncé ce mardi le décès de sept de ses membres dans une frappe israélienne lundi.

L’ONG a indiqué que l’équipe « se déplaçait dans une zone sans conflit à bord de deux voitures blindées portant le logo WCK et d’un véhicule non blindé » lorsque le convoi a été frappé. World Central Kitchen a également indiqué dans un communiqué que le convoi venait de quitter l’entrepôt de Deir al-Balah, « où l’équipe avait déchargé plus de 100 tonnes d’aide alimentaire humanitaire ».

WCK est impliquée dans l’envoi d’aide par bateau de Chypre vers Gaza et dans la construction d’une jetée temporaire dans le territoire palestinien assiégé. Un premier bateau y avait déchargé sa cargaison mi-mars sous la supervision de l’armée israélienne.

Qui sont les victimes ?

WCK, qui se dit « dévasté » dans un communiqué, indique que les sept personnes tuées sont notamment originaires d’Australie, de Pologne et du Royaume-Uni. Une victime avait la double nationalité américaine et canadienne, et une autre était palestinienne. Le Premier ministre australien Anthony Albanese a confirmé le décès de l’Australienne Lalzawmi « Zomi » Frankcom, saluant son travail « extraordinairement précieux ».

Un correspondant de l’AFP indique avoir vu cinq corps dans un hôpital de Gaza. Trois passeports étrangers figuraient près des dépouilles, parmi lesquels ceux de l’Australienne Zomi Frankcom et du Polonais Damian Soból (35 ans). Sur une image de l’AFP, on peut voir le corps d’une des victimes portant un t-shirt noir avec le logo de l’ONG.

Que sait-on sur Lalzawmi « Zomi » Frankcom ?

L’humanitaire australienne « voulait simplement aider à travers cette organisation. Cela en dit long sur le caractère de cette jeune femme », a encore souligné Anthony Albanese, en adressant ses « sincères condoléances » à sa famille. Une semaine plus tôt, Zomi Frankcom avait été filmée dans la bande de Gaza aux côtés des cuisiniers de l’ONG. « Voici le magnifique riz parfumé qui sera servi aujourd’hui par la cuisine de Deir al-Balah », avait-elle dit, souriante, dans cette vidéo publiée le 26 mars.

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

L’humanitaire australienne n’en était pas à sa première mission de terrain. Selon Anthony Albanese, la jeune femme s’était déjà portée volontaire après les feux qui ont ravagé l’Australie d’octobre 2019 à février 2020. Elle était également apparue dans une vidéo postée depuis les Bahamas après l’ouragan Dorian, qui avait frappé l’archipel en 2019.

En septembre 2023, l’Australienne s’était rendue au Maroc avec World Central Kitchen à la suite du tremblement de terre dévastateur qui a frappé le pays. « Nous nous rendons dans ces villages isolés aussi vite que possible pour servir aux habitants des repas frais et de l’eau », avait-elle déclaré à la chaîne américaine MSNBC. Son amie et collègue, Dora Weekley, la décrit comme une jeune femme « infatigable » au « cœur énorme ». « C’est inconcevable que des gens qui font du bon travail et qui aident les autres puissent être tués », a-t-elle dit sur la chaîne de télévision nationale ABC.

Quelles sont les réactions ?

Erin Gore, PDG de WCK, a déclaré avoir « le cœur brisé et consterné que nous – World Central Kitchen et le monde – ayons perdu de belles vies aujourd’hui à cause d’une attaque ciblée de l’armée israélienne ».

De son côté, l’armée israélienne a indiqué « mener une enquête approfondie aux plus hauts niveaux pour comprendre les circonstances de cet incident tragique ». Le Premier ministre australien a déclaré que l’Australie attendait « que toute la lumière soit faite sur la mort des travailleurs humanitaires, qui est complètement inacceptable ».

Côté américain, le Conseil de sécurité nationale de la Maison-Blanche a déclaré par la voix de sa porte-parole Adrienne Wats sur X (Twitter) avoir « le cœur brisé » et être « profondément troublé par la frappe qui a tué les travailleurs humanitaires de la WCK à Gaza ». Dans son message, Adrienne Wats exhorte également Israël à « enquêter rapidement sur ce qui s’est passé ».

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

Le Premier ministre espagnol Pedro Sánchez a « exigé » qu’Israël « fasse la lumière dès que possible » sur ce drame, au cours d’une déclaration à la presse, à l’issue d’une visite dans le camp de réfugiés palestiniens de Jabal el-Hussein, en Jordanie.

Dans un message posté sur X, le Vice-président de la Commission européenne Josep Borrell a déclaré « condamner cette attaque » et demander instamment une enquête. « Malgré toutes les demandes visant à protéger les civils et les travailleurs humanitaires, nous constatons de nouvelles victimes innocentes », écrit-il.

+ d’infos sur la guerre Israël-Hamas

Le ministère des Affaires étrangères polonais a lui aussi exprimé ses condoléances à son ressortissant tué dans la frappe, expliquant que la Pologne « n’accepte pas le non-respect du droit international humanitaire et de la protection des civils, y compris des travailleurs humanitaires ». Le ministre Radoslaw Sikorski a déclaré sur X avoir « personnellement demandé à l’ambassadeur israélien Yacov Livne des explications d’urgence », ajoutant que Varsovie prévoyait de mener sa propre enquête. La Chine s’est elle aussi dite « choquée » par cette frappe meurtrière.

La source de cet article se trouve sur ce site

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

PARTAGER:

spot_imgspot_img