Intel, investisseur le plus actif sur la scène des semi-conducteurs d’Israël.

LES + VUS CHEZ LES PRO

Partager :

Au cours du premier semestre 2021, les start-ups travaillant sur les semi-conducteurs, au sein de l’État juif, ont soulevé un total de 588 millions de dollars dans le cadre de 13 accords – soit 141 millions de dollars de moins que le montant collecté pendant toute l’année 2020 dans le contexte de la signature de 24 accords.

Les firmes technologiques israéliennes ont soulevé la somme de 11,9 milliards de dollars au cours des six premiers mois de l’année 2021.

« Il y a une renaissance du secteur et il y a beaucoup d’argent des investisseurs qui est injecté dans le secteur, et c’est le cas aussi en Israël. Cela dynamise l’économie israélienne et cela renforce l’écosystème des start-ups parce que cela entraînera des sorties ».

Les chiffres révèlent qu’au premier semestre 2021, trois firmes israéliennes travaillant dans les semi-conducteurs ont conclu des accords visant à soulever au moins cent millions de dollars.

Trois accords de ce type seulement avaient été signés pendant toute l’année 2020 et zéro en 2019.

« Dans l’ensemble, en Israël, c’est une période très propice au génie des équipements électroniques », note pour sa part Shlomit Weiss qui, au début du mois, a été nommée co-administrice générale du groupe d’ingénierie d’Intel, où elle sera responsable du développement tout entier des puces et du processus de création du géant technologique américain, notamment pour les ordinateurs, les portables et les serveurs.

Intel est l’investisseur le plus actif sur la scène des semi-conducteurs au sein de l’État juif avec 15 investissements réalisés dans la période qui s’est écoulée entre 2017 et la première moitié de l’année 2021.

Mener des opérations en Israël « est une bonne chose pour les compagnies parce qu’il y a de très bons ingénieurs, très innovants » dans le pays, explique-t-elle au cours d’une interview récente. Et c’est aussi une bonne chose pour Israël parce que « ça aide l’économie et que c’est positif pour les ingénieurs, qui bénéficient ainsi d’un plus grand nombre d’opportunités et de plus de concurrence ».

https://fr.timesofisrael.com/

Partager :

SourceISRAELVALLEY.COM

CES ARTICLES PEUVENT VOUS INTÉRESSER ARTICLES POPULAIRES

ARTICLES CONNEXES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

POPULAIRE CETTE SEMAINE

Rejoignez nous sur Facebook