Partager :

Tout le pays ne parle que de ça. Le boycott infâme d(Israël par Ben & Jerry. Le président Isaac Herzog a dénoncé mercredi le mouvement de boycott contre Israël suite à l’annonce de Ben & Jerry qu’il ne vendra plus de crème glacée dans les « territoires palestiniens occupés ».

Selon i24News :

« Le boycott contre Israël est un nouveau type de terrorisme, un terrorisme économique qui essaie de nuire aux citoyens israéliens et à l’économie d’Israël », a déclaré M. Herzog lors d’une cérémonie en l’honneur des anciens présidents et premiers ministres.

« La campagne du BDS ne poursuit pas la paix et cherche à saper l’existence de l’État d’Israël », a-t-il ajouté.

Le ministère des Affaires étrangères de l’Autorité palestinienne a peu de temps fustigé les déclarations du président.

« L’occupation est le terrorisme lui-même. C’est le pire type de terrorisme », a déclaré le ministère de l’Autorité palestinienne dans un communiqué.

Le Premier ministre israélien a menacé mardi le directeur d’Unilever, propriétaire du fabricant américain de glaces Ben & Jerry’s de « graves conséquences ».

« Du point de vue de l’Etat d’Israël, cette action aura de graves conséquences notamment sur le plan juridique », a affirmé Naftali Bennett, selon un communiqué de son bureau, précisant qu’il s’était entretenu avec Alan Jope, le patron d’Unilver.

Source : i24News (Copyrights).

Partager :