Israël acceptera moins de demandes médicales des cadres du Hamas après la pétition de la famille Goldin

L’État israélien va devoir pénaliser le Hamas sur des questions humanitaires jusqu’à ce qu’il honore l’obligation généralement acceptée de restituer le corps d’un soldat ennemi.

Embed from Getty Images

Une requête adressée par la famille de Hadar Goldin à la Haute Cour de Justice a conduit l’État à adopter une position plus stricte concernant les demandes des dirigeants du Hamas et de leurs proches d’entrer en Israël pour des soins médicaux.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Le changement majeur de politique, annoncé par l’État dans un dossier juridique déposé auprès de la Haute Cour, signale l’interdiction totale faite aux (riches) responsables et cadres du Hamas et à leurs proches d’entrer en Israël pour un traitement médical autre que dans des situations de danger immédiat.

Hadar Goldin, un soldat de Tsahal, a été tué au cours des combats de 2014 dans la bande de Gaza, après quoi le Hamas a refusé de rendre son corps à la famille, qui a fait pression sur le gouvernement pour forcer le Hamas, y compris par une requête à la Haute Cour pour exiger que l’État se conforme à ses propres engagements.

La décision de lundi dernier signifie que l’État est contraint par la Haute cour de pénaliser le Hamas jusqu’à ce qu’il honore l’obligation généralement acceptée de restituer le corps d’un soldat ennemi.

Dans son dossier en défense, l’État israélien a déclaré que depuis un certain temps, le cabinet ministériel a voulu restreindre certaines largesses humanitaires envers les dirigeants du Hamas, mais le Coordinateur des Activités Gouvernementales dans les Territoires (COGAT) n’a pas reçu d’instructions  suffisantes et claires. Les agences de sécurité ont maintenant, suite à la décision de la Haute cour, fourni à COGAT une liste complète des membres du Hamas et parents d’un membre du Hamas, et COGAT doit maintenant utiliser cette information pour leur interdire l’entrée en Israël pour des soins médicaux.

En outre, le rapport indique que le tout nouveau chef du Conseil de sécurité nationale, Meir Ben Shabbat, a ordonné à COGAT de mettre immédiatement en œuvre les nouvelles restrictions conformément aux décisions antérieures du Cabinet.

En plus d’annoncer ce changement majeur de politique, l’État espère probablement réduire la critique publique de son échec à restituer le corps de Goldin. L’Etat a ainsi déclaré que la requête devrait être rejetée car la Haute Cour ne devrait pas intervenir dans des questions de sécurité nationale aussi complexes.

La famille Goldin a donc obtenu une victoire partielle, car sa demande a conduit l’Etat à prendre des mesures plus dures avec le Hamas. Cependant, elle a également indiqué que le changement de position de l’Etat «est un petit pas dans la mission plus grande pour récuperer Hadar, qui était un héros israélien qui est tombé pendant l’Opération Bordure Protectrice».

Reproduction autorisée avec la mention suivante : traduction © Marina Linardi pour Dreuz.info.

  • Imprimer/Email

    0

ARTICLES POPULAIRES

2 Commentaires

  1. on savait qu’Israel acceptait de soigner ses ennemis(gratuitement ?)
    mais de là à secourir les cadres et dirigeants du HAMAS ?? Cela dépasse l’entendement !!
    Personnellement, j’ai du mal à suivre le film

    • Vous n’êtes pas le seul, Il est temps que ces tueurs de nos enfants cessent d’être traités dans nos hôpitaux sur le compte des contribuables juifs israëliens ! Il est temps que nous déscendions dans la rue pour hurler que TROP, C’EST TROP !

      J’applaudirai le jour où à la UNE des journaux du monde, les IMAGES des « pauvres » palestiniens apparaitront brandissant des banderoles : »L’apparheid israëlien, déclare cesser de recevoir NOS FRERES ASSASSINS DE LEUR PEUPLE dans ses hôpitaux »!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Populaire cette semaine

Derniers Commentaires