Israël, la Droite Unie est née…

260

La Nouvelle Droite et Habayit Hayehoudi-Ihoud Leoumi ont signé lundi après-midi leur accord d’union en bloc technique qui prend le nom de Droite Unie (Yamin Ha-Meou’had). Les dix premières places de la liste ont été annoncées:

  1. Ayelet Shaked (ND)
  2. Rav Raphy Peretz (HH)
  3. Betzalel Smotritch (HH)
  4. Naftali Benett (ND)
  5. Motti Yogev (HH)
  6. Ofir Sofer (HH)
  7. Matan Kahana (ND)
  8. Idit Silman (HH)
  9. Ronit Sassover (ND)
  10. Orit Struck (HH)

Pour les places suivantes, les 11e et 12e places ont été réservées à la Nouvelle Droite, les 13e et 14e à Habayit Hayehoudi-Ihoud Haleoumi et de 15 à 20 une alternance entre les deux formations.

Dans leur annonce, autant Ayelet Shaked que Betzalel Smotritch ou Naftali Benett ont déclaré qu’ils sont l’intention de s’adresser à Otsma Yehoudit et Zehout pour tenter de les rallier et ainsi faire perdre un minimum de voix à la droite. A noter la présence de quatre femmes dans les dix premières places.

Outre l’accord lui-même, ont été adoptés d’autres principes dont:

  1. Le bloc mènera les négociations ensemble face à Binyamin Netanyahou pour la formation d’un gouvernement de droite.
  2.  Les partis liés par cette union exigeront le vote d’un élargissement de la « Loi norvégienne » à quatre ministres, afin de faire entrer quatre autres députés de la liste à la Knesset.
  3. En cas d’accord avec Otsma Yehoudit, Itamar Ben-Gvir serait placé en 8e position, donc éligible, sans que les candidats de la Nouvelle Droite ne soient lésés.

Les réactions les plus virulentes à cet accord sont venues…du Likoud, où l’on dénonce « une union fictive » car elle ne prend pas (encore) avec elle toutes les tendances de la droite ce qui ferait perdre entre 3 et 5 mandats à la droite. Certains vont jusqu’à accuser les signataires de « mettre en danger le maintien de la droite au pouvoir ».  Par ailleurs, le Likoud exclut totalement d’inclure dans ses rangs des personnes venues des partis de droite, estimant que « la coupe est déjà pleine » après l’inclusion de Koulanou.

Itamar Ben-Gvir a réitéré sa volonté de négocier avec la Droite Unie mais il exige deux candidats dans les dix premières places, dont le premier au-dessus de la 8e place. Il faudra donc attendre jusqu’à la dernière minute pour savoir si Otsma Yehoudit fera partie de la Droite Unie. « L’époque est finie où on nous utilise avant de nous jeter » a déclaré Ben-Gvir.

A gauche l’arsenal classique et prévisible a été sorti: « alliances des extrémistes », « messianistes », « homophobes », « racistes » etc.

par Shraga Blum

https://lphinfo.com/la-droite-unie-est-nee/

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici