Israël lance la construction d’usines de vaccins anti-covid

A general view of the Israeli drug company TEVA Pharmaceutical Industries in Jerusalem, Israel, 11 October 2013. TEVA announced on 10 October that it is slashing it global work force by ten percent, meaning Teva will lay off some 5000 workers and from Israel some 800 employees are expected to loose jobs, in their bid to make the company more efficient. Stocks saw a gain of almost two percent following the announcement. Photo by Yonatan Sindel/Flash90

Les dirigeants autrichiens et danois arrivent à Jérusalem pour discuter de la production de vaccins en Israël.

Le chancelier autrichien Sebastian Kurz et le Premier ministre danois Frederiksen arriveront en Israël début mars pour discuter de la coopération avec Israël sur le développement et la production d’un vaccin contre le coronavirus.

Kurtz a tweeté qu’il se rendrait en Israël avec le Premier ministre danois le 4 mars : « Nous rencontrerons le Premier ministre Netanyahu pour établir une coopération étroite dans le développement et la production de vaccins. » Il a ajouté que la première priorité des deux dirigeants européens sera d’accélérer la production de vaccins.

À la mi-février, Netanyahu a annoncé son intention de faire d’Israël un centre mondial de lutte contre le coronavirus en créant deux usines de vaccins. Dans une interview accordée à Channel 12, il a déclaré que Pfizer et Moderna construiraient de telles usines en Israël et que le premier créerait également un centre de recherche.

Après cela, le journal Calcalist a écrit que ni le ministère de l’Économie ni le ministère de la Santé n’étaient au courant de ces plans ambitieux, ajoutant qu’il y avait toujours un haut fonctionnaire du ministère de l’Économie qui avait eu des entretiens sur ce sujet depuis le début février. Cela n’a pas empêché le journal de qualifier les propos du Premier ministre de «canard électoral».

On ne sait pas exactement à quoi le chancelier autrichien se réfère lorsqu’il parle de la production du vaccin en Israël – en utilisant les capacités existantes (le plus grand groupe de médicaments génériques au monde, Teva) ou en construisant une nouvelle usine.

USA/crise des opiacés: les grands laboratoires, dont l'Israélien Teva, en procès | The Times of Israël

La campagne de vaccination en Autriche se déroule de manière désastreuse, comme dans la plupart des pays de l’UE. Selon le ministère autrichien de la Santé et du Bien-être social, seuls 391 600 citoyens du pays (5,05% de la population) ont reçu la première dose du vaccin et un peu plus de 229 000 ont reçu la seconde. En Israël, avec à peu près la même population, ce chiffre est respectivement de 4,65 millions et 3,275 millions. Au Danemark, la situation est meilleure qu’en Autriche : il y a la plus grande part de la population vaccinée dans l’Union européenne (7,5%).

Netanyahu se serait entretenu avec son homologue danoise Frederiksen le 13 février, qui a félicité Israël pour sa campagne de vaccination réussie. Netanyahu a déclaré avoir discuté avec elle des possibilités de développer, de produire et de fournir un vaccin.

L’agence Ynet rappelle que Netanyahu promeut l’idée de créer une usine de production de vaccins dès le printemps et a donné un tel ordre au ministre de l’Economie Amir Peretz. Mais comme la déclaration est restée dans la catégorie des déclarations, elles ont été perçues comme faisant partie de la rhétorique pré-électorale.

Sources diverses

SourceJFORUM.FR

ARTICLES POPULAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Populaire cette semaine

Derniers Commentaires