Israël : l'UE contre l'expulsion de Palestiniens pour établir un champ de tir

5

L’Union européenne a dénoncé mardi 10 mai la volonté des autorités israéliennes d’expulser « pour des raisons militaires » un millier de Palestiniens installés dans une région au sud de Hébron, en Cisjordanie occupée, afin d’établir un champ de tir pour l’armée.

« L’établissement d’une zone de tir ne peut être considéré comme une « raison militaire impérative » pour transférer la population sous occupation », a averti le porte-parole de Josep Borrell, le chef de la diplomatie européenne.

« Cesser les démolitions et les expulsions »

« L’expansion des colonies, les démolitions et les expulsions sont illégales au regard du droit international. L’UE condamne de tels plans et demande instamment à Israël de cesser les démolitions et les expulsions, conformément à ses obligations en vertu du droit international humanitaire et du droit international des droits de l’Homme », a-t-il déclaré.

« La Cour suprême israélienne a rendu la semaine dernière une décision sur l’affaire d’expulsion de Massafer Yatta dans les collines du sud d’Hébron, en Cisjordanie occupée, augmentant le risque de transfert forcé de quelque 1200 Palestiniens et de démolition de leurs maisons », a-t-il rappelé. La plus haute juridiction israélienne a donné raison à l’armée en statuant que la région de Massafer Yatta, où se situent 12 villages palestiniens dans le désert de Judée, à l’extrémité sud de la Cisjordanie, constituait un champ de tir depuis 1980.

« Les démolitions et les expulsions, les transferts forcés, y compris de Bédouins, menacent gravement la solution à deux États et ne feront qu’aggraver un environnement déjà tendu », a insisté le porte-parole européen.

© European Parliament / Flickr

SourceFRANCE-PALESTINE.ORG

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici