16.7 C
Jérusalem
mardi 7 avril 2020

Itamar Einhorn; « Juif, chrétien, musulman, on s’en fout! Nous sommes tous des hommes, des coureurs ! »


Il a 21 ans et se nomme Itamar Einhorn , il nous vient d’Israël et roule en Bretagne sous le maillot des Côtes d’Armor Véranda Rideau Marie Morin, le team réserve d’Israël Cycling Academy. 3 semaines qu’il a débarqué dans ce pays « où il ne pleut que sur les cons » et se plait déjà sur cette terre, auprès de ses coéquipiers venus, comme lui, d’Israël avec Yuval Ben Moshe et Saar Hershler, d’Ecosse, du Pays de Galles, d’Irlande et de Bretagne…….Détails…….. 



Une seule chose l’intéresse; Rouler et gagner pour le team, le maillot! Et ce maillot justement, il y tient plus que tout. 
Faire honneur à ce team qui l’a accueillit et à ces couleurs qui sont aussi celles du team pro d’ICA. Le reste, ce que peuvent raconter ceux qui restent sur le bord de la route, il s’en fout comme de sa première chemise. 
Il se rappelle simplement du champion Italien Gino Bartali, ce champion catholique et pratiquant qui avait sauvé tant d’êtres humains d’une mort certaine, il se souvient de ce juste, de cet homme qui ne pensait que vélo, et qui roulait au nom de tous les siens! 
6ème d’une étape sur le dernier Tour du Hainan parmi les pros, 7ème sur une autre du Tour Taihu Lake 2018, il reprend la saison sur les plages Vendéennes, Itamar Einhorn aimerait bien en claquer une dès ce début de saison et aussi durant celle ci, histoire de rendre la pareille à Mickael Leveau et Thierry Pecheul avant de partir, en juillet, rejoindre le monde pro avec Israel Cycling Academy

Itamar, comment te sens tu avec Côtes d’Armor Véranda Rideau Marie Morin après ces quelques semaines? 
Itamar Einhorn; « Bien, super bien. J’ai les bonnes jambes et la motivation. On a fait le camp d’entraînement puis je suis arrivé à Saint Brieuc et là nous avons été super bien accueilli. 
Ils ont ce savoir faire pour les étrangers, ils le font depuis longtemps. Il y a d’autres étrangers comme Stu qui vient d’Ecosse, Owen du Pays de Galles ou Alexis d’Irl Et puis la Bretagne, c’est une belle région.  
On parle anglais entre nous mais nous apprenons le Français, il le faut en respect pour le team. Ca va, ça le fait au niveau de la langue (rires). C’est juste encore un peu compliqué de traduite les termes techniques mais ça va venir.

Tu nous viens d’Israel. En Bretagne, le temps hivernal est il un problème pour ta préparation? 
Non, pas du tout. Tu sais, j’ai roulé en 2016 en Belgique pour le team Véranda Willems Craabe CC Chevigny. 
Le temps est aussi dur parfois mais quand tu veux apprendre le job, il te faut savoir rouler sous tous les temps. 
Donc, ici, ça va, j’aime bien. C’est sûr que rouler sous le soleil c’est mieux mais le cyclisme ne se pratique pas que sous le beau temps.

Quels sont tes objectifs avec le team réserve? 
Claquer. Pour eux, pour le maillot et pour moi si je le peux. J’ai fais 12 pour ma 1ère course en France sur le circuit des Plages Vendéennes. Hier, on avait Owen dans la bonne échappée. 
Demain sur le Girouard, le profil me plaît bien et je compte bien faire un truc. Sinon, toutes les courses sont des objectifs.

Tu passes professionnel en juillet prochain avec ICA 
Oui dès le mois de juillet. J’ai déjà roulé avec eux sur le Tour du Hainan la saison dernière, j’avais fait 6ème sur une étape et 7ème sur une étape du Taihu Lake. 
J’ai vraiment hâte de rejoindre le monde pro mais je dois parfaire ma formation ici avec Côtes d’Armor Véranda Rideau avant d’y aller.

Le cyclisme Israélien est en train de progresser. Est il devenu populaire là bas? 
Oui, il le devient assurèment. Notamment grâce à des gens comme notre manager Ran Margaliot qui a roulé en pro chez Tinkoff. puis qui a monté ICA et a fait venir des champions. 
De plus en plus de jeunes ont alors découvert les courses comme le Giro qui est parti d’Israël l’année dernière et nous avons désormais notre tour aussi. Ici, en Bretagne, nous sommes 3 coureurs d’Israël mais il y en aura d’autres dans les prochaines années. 
Le team ICA a de nombreux fans et il est très suivi chez nous et aussi à l’étranger.

Dans le team pro, vous avez 15 nationalités différentes, des religions différentes
On le doit aussi  grâce à Sylvan Adam. Il a énormément investi dans le cyclisme en Israël et dans le sport en général. 
Il a aussi fait construire notre premier vélodrome. Il fait énormément pour les jeunes et pas que pour les Israéliens. Dans le team pro, vous avez 15 nationalités différentes, des religions différentes et qu’importe l’origine. Je suis juif et alors? 
Juif, chrétien ou musulman, on s’en fout! Nous sommes tous des homme, des coureurs. 
Et puis sur un vélo, nous sommes tous dans la même galère (rires). Nous avons tous cette même passion et ICA nous permet à tous d’atteindre nos rêves tout comme le fait les Côtes d’Armor Véranda Rideau Marie Morin.

Quel est ton coureur de référence? 
Peter Sagan. Il est hors norme et il possède un coeur énorme, que ce soit sur un vélo ou en dehors. 
Il a été notre parrain la première année. Il nous a aidé à nous monter. On lui doit aussi beaucoup en Israël.

Source Be Celt
Vous nous aimez, prouvez-le….
ARTICLES POPULAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Populaire cette semaine

Le terrorisme islamiste ne respecte pas le confinement

Romans-sur-Isère: cette attaque dont les médias parlent si peu et si malPar Céline Pina Samedi, Abdallah Ahmed Osman, un trentenaire soudanais, a tué deux personnes...

Covid-19: les erreurs de calculs de certains médias sur Bnei Brak

Facebook Twitter Pinterest WhatsApp Bnei Brak in 2010 (Photo by deror_avi/Elef Millim Project via Wikimedia) Bnei Brak: les erreurs de calculs de certains médias.. InfoEquitable le 06.04.2020 ) La...

L’équipe israélienne roule en virtuel pour des masques médicaux

7 avril 2020 Mercredi dernier, plus de 1500 amateurs et quelques professionnels se sont réunis sur la plateforme virtuelle d’entraînement Zwift à l’initiative de l’équipe...

Créteil : la communauté juive frappée de plein fouet

Selon le responsable de la communauté de Créteil, 22 personnes sont décédées rien que dans la ville-préfecture depuis le début de la pandémie. Une...

Derniers Commentaires