Jeux Méditerranéens : Marseillaise sifflée, sportifs hués… Les athlètes français face à l’hostilité algérienne

14

Totalement négligé par les autorités françaises, très peu relayé par la presse hexagonale, le traitement très particulier réservé aux athlètes français depuis leur arrivée à Oran ne semble pas émouvoir grand monde. Seuls quelques médias algériens ont appelé à l’apaisement et au respect d’un “hôte” définitivement pas “comme les autres.”

Alors que l’Algérie s’apprête à célébrer en grande pompe le soixantième anniversaire de l’indépendance du pays, les tricolores et les diplomates français présents sur place, dont l’ambassadeur lui-même, ont dû, eux, composer avec un climat hostile qui a trouvé son acmé jeudi au sein du stade Ahmed-Zabana lors du match de football qui opposait les Bleus à l’Espagne.

“Indignés de cet affront, les hauts émissaires de la France ont quitté la tribune officielle en signe de leur vif mécontentement, avant de regagner leurs places quelques instants plus tard, lorsque le calme fut enfin revenu… après le coup d’envoi”, écrit Oumma.com, précisant que des “officiels” sont ensuite venus “présenter les excuses de l’Algérie aux joueurs français à leur hôtel.”

La chose est loin d’être un cas isolé. “Le soir, au stade, les Français se font siffler. Surtout quand on gagne !”, témoignent des joueurs de l’équipe de France, laquelle se trouve … “casernée” au village, sur décision des autorités, tandis qu’un membre de la délégation admet: “On nous a demandé de ne pas faire de vagues”. 

Le ton, hostile envers la France et l’hymne national, fut donné dès la cérémonie d’ouverture, et est allé crescendo jeudi soir dernier, dans le stade Ahmed-Zabana, lors du match de football qui opposait les Bleus à l’Espagne, et c’est une fois encore sous les huées que la Marseillaise a retenti, contrevenant aux règles d’or du fair-play et heurtant bien des oreilles.

“Le passé doit appartenir au passé comme on dit mais ce ne fut pas le cas pour quelques spectateurs algériens qui ont assisté au Match entre la France et l’Espagne”, écrit Emergent Monde: “Bien que les deux pays essaient de tourner la page sur les fâcheuses relations politiques du passé, certains ne sont pas prêts à les oublier.” 

Pour rappel, lors de la rencontre entre l’Algérie et la France en octobre 2001, le stade de France avait été le théâtre d’une scène d’altercation entre quelques Algériens qui y étaient présents et les Forces de l’Ordre.

SourceTRIBUNEJUIVE.INFO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici