Kamel Abderrahmani. J’accuse et j’assume !

Kamel Abderrahmani

Que l’on veuille ou pas, l’islam est le cheval de Troie qui a gangrené notre culture et notre identité amazighes : il est loin de se cantonner à une spiritualité, il se veut à la fois dogme aux principes rigoristes pas toujours, hélas, à l’écoute des aspirations naturelles et humanistes, au premier chef sourd aux aspirations égalitaires entre les hommes et les femmes – il se veut à la fois dogme, disais-je, système de gestion de la cité, culture et identité.

Il suffit de voir comment il modifie et jette un voile noir sur  les célébrations et festivités cultuelles qui s’écartent un tant soit peu de ses interdits ! Comment il réduit l’individu à la religion, la culture à sa façon d’interpréter la vie et l’identité à lui-même. Autrement dit, en dehors de lui-même, rien ne doit exister.

L’islam a fini par islamiser énormément de choses dans notre culture. Le pire c’est qu’il a réussi à pénétrer nos propres valeurs au point où notre code social est devenu semblable, j’exagère à peine, à la charia. En d’autres termes, il a façonné notre mode de vie à sa guise, selon des valeurs obsolètes, qu’il eût fallu laisser à leur place, à savoir au septième siècle !

Ce qui reste aujourd’hui de notre culture, c’est grâce aux hommes et aux femmes qui ont combattu l’invasion de cette idéologie hégémonique, arrogante et prépondérante.

En effet, le destin des pays où l’islam est la religion officielle est très connu. L’ islamisme ou l’islam en action s’installe insidieusement sans qu’on s’en rende compte ! On l’a banalisé chez nous, mais il a fini par nous happer ! Et tous les Algériens qui se disent musulmans modérés sont aussi complices de cette destruction que subit notre culture.

Pourquoi ? Parce que nous ne cessons de nous voiler la face et de trouver toujours des arguments au nom du respect des pratiques religieuses, ce qui a pour conséquence une expansion toujours plus grande et plus belliqueuse de l’islam politique. Sont-ils victimes de l’islam ?

Évidemment, j’ai l’impression que si on leur enlève l’islam, ils se suicideront ! Il ne faut pas oublier qu’on leur a inculqué qu’ils sont ” un peuple qu’Allah a honoré par l’islam, tant que s’ils chercheront la suprématie dans autre que celui-ci, Allah les avilira.”

© Kamel Abderrahmani

Kamel Abderrahmani, Diplômé en Sciences du langage, a quitté Béjaïa en 2016. Il enseigne la Littérature française en Île de France depuis 2017.

L’article Kamel Abderrahmani. J’accuse et j’assume ! est apparu en premier sur Tribune Juive.

SourceTRIBUNEJUIVE.INFO

ARTICLES POPULAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Populaire cette semaine

Derniers Commentaires