Kenya: cinq mort dans « une attaque coordonnée » impliquant au moins un kamikaze, selon la police

43

L’attaque djihadiste en cours mardi dans un complexe regroupant un hôtel et des bureaux à Nairobi est une « attaque coordonnée » perpétrée par un commando dont un des membres s’est fait exploser, a déclaré à la presse le chef de la police kényane, Joseph Boinnet.

« Nous pouvons confirmer que cet acte criminel a commencé vers 15h00 (13h00 HB) d’une manière coordonnée et a débuté avec l’attaque de la banque I&M, une explosion qui a visé trois véhicules dans le parking et une explosion-suicide dans le hall de l’hôtel Dusit« , a-t-il déclaré en direct à la télévision. La police a également affirmé que six des sept étages de l’hôtel étaient à présent sécurisés.

Bilan actuel: cinq morts

Au moins cinq personnes ont été tuées dans l’attaque du complexe hôtelier à Nairobi, a constaté un photographe de l’AFP. Le photographe a vu cinq cadavres sur la terrasse d’un restaurant de ce complexe abritant également plusieurs immeubles de bureau.

Mardi après-midi, une forte explosion a eu lieu dans un complexe d’un quartier huppé de Nairobi regroupant un hôtel et des bureaux, ont rapporté les médias locaux et un journaliste de l’AFP sur place. L’explosion, qui s’est produite dans le complexe DusitD2, a été entendue depuis le bureau de l’AFP de Nairobi à plus de 5 km des lieux. 

On ignorait s’il s’agissait d’un attentat comme le Kenya en a déjà connu ou d’un braquage. Un gardien de sécurité privée indiquant dans un premier temps à l’AFP qu’il s’agissait de « bandits » qu’il avait vu pénétrer dans le complexe. Plusieurs voitures étaient en feu, dégageant d’épaisses fumées noires. « Il y a eu une bombe et il y a beaucoup d’échange de tirs« , a murmuré un homme travaillant sur place et contacté au téléphone par l’AFP.

À 16H15 (13H15 GMT), des tirs nourris étaient toujours audibles par les journalistes de l’AFP sur les lieux. « Nous avons un incident sur Riverside Drive et les policiers ont été déployés sur place. S’il vous plaît, soyez patients« , a déclaré à la presse le porte-parole de la police kényane Charles Owino. 

Des ambulances de la Croix-Rouge prenaient également en charge des blessés légers tandis que de nombreuses personnes fuyaient le quartier en courant, a rapporté une autre journaliste de l’AFP.

Les Chabaab somaliens revendiquent l’attaque de Nairobi

Le groupe islamiste somalien des Chabaab a revendiqué mardi l’attaque menée contre un complexe hôtelier de Nairobi, la capitale du Kenya. « Nous sommes derrière l’attaque à Nairobi« , a déclaré à l’agence Reuters leur porte-parole pour les opérations armées. « Les opérations se poursuivent. Nous donnerons des détails plus tard« , a ajouté Abdiasis Abu Musab.
 

Newsletter RTBF Info – Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité sur le thème de l’Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici