20.5 C
Jérusalem
dimanche 5 avril 2020

Knesset: “l’arroseur arrosé”, le grand perdant..

Israel Beytenu chairman Avigdor Liberman speaks with United Right party chairman Rafi Peretz at the Plenum Hall at the Knesset, during a discussion to cancel the 2013 law limiting the number of ministers on May 20, 2019. Photo by Noam Revkin Fenton/Flash90 *** Local Caption *** çå÷ éñåã äøçáú îîùìä ùøéí ëðñú îìéàä ðåàí øôé ôøõ àáéâãåø ìéáøîï

Depuis une année, il s’était fixé un seul but: empêcher Binyamin Netanyahou de former un gouvernement et le chasser du pouvoir.

Au fur et à mesure des mois qui passaient, il le disait de plus en plus ouvertement. « L’ère Netanyahou est révolue », disait-il avec assurance ces derniers temps.

Pour cela, il a tenu le pays en otage depuis les élections du mois d’avril 2019 en refusant de se joindre au bloc de droite, provoquant celles du mois de septembre 2019 puis celles du mois de mars dernier, trônant sondage après sondage comme celui dont tout dépendrait.

Après les dernières élections, il a franchi le Rubicon en recommandant Benny Gantz auprès du président de l’Etat et surtout, en piétinant sans vergogne ses principes idéologiques majeurs et la volonté de ses électeurs, en se mettant du même côté que l’extrême gauche et la liste arabe – uniquement par aversion et rancune envers Binyamin Netanyanou.

Certain – peut-être trop – d’être le « faiseur de rois » depuis un an, Avigdor Lieberman déclarait il y quelques semaines encore qu’il avait déjà un gouvernement en vue qu’il annoncerait dès le résultat des élections. Le président d’Israël Beiteinou a fait un pari qu’il vient de perdre lamentablement.

Entre l’image « d’adulte responsable » qu’il a voulu donner, un flou politique savamment entretenu depuis des mois et des attaques fielleuses continuelles contre Binyamin Netanyahou, les partis orthodoxes et sionistes-religieux, Avigdor Lieberman pensait obtenir des gains politiques et rester un acteur central de la vie politique du « haut » de ses sept députés. Peut-être même se mettre en lice pour devenir un jour Premier ministre.

Pari perdu, lourd revers et camouflet bien mérité pour cet homme guidé par la haine et la rancune qui a perdu toute crédibilité.

Un comble pour celui qui avait adopté le slogan « Une parole est une parole ».

SourceJFORUM.FR

ARTICLES POPULAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Populaire cette semaine

Israël: des missiles aux ventilateurs

4 avril 2020 Israël a converti une installation de production de missiles pour produire en masse des ventilateurs et compenser une pénurie de machines de...

Fêtons-nous sincèrement la sortie de l’exil à Pessah?

Fêtons-nous sincèrement la sortie de l’exil durant la commémoration du Seder et de Pessah? Pour répondre à cette question nous nous devons d’entamer une étude...

Daniel Pearl: 4 hommes blanchis par la justice arrêtés au Pakistan

AFP 04.04.2020 Quatre hommes ayant passé 18 ans en prison pour le meurtre en 2002 du journaliste américain Daniel Pearl, dont un a vu...

Covid-19: Le nombre de décès en Israël s’élève à 47

Facebook Twitter Pinterest WhatsApp Safed, hier (Photo: David Cohen, Flash 90) Itamar Eichner,Adir Yanko| Publié le: 04.05.20, 08:41 Ynetnews Les dernières victimes sont une femme de 61 ans hospitalisée au...

Derniers Commentaires

SourceJFORUM.FR