La communauté éthiopienne crie : assez!

36
La semaine dernière, j’ai été en proie à un sentiment constant de troubles. J’étais très préoccupée par la manifestation organisée par la communauté éthiopienne. J’avais peur de la réaction de la police, de la douleur et de la colère de ma communauté. Mais mercredi, j’ai eu le privilège de me tenir côte à côte avec mes frères et sœurs et de crier notre douleur de la manière la plus démocratique possible.

Et je peux dire avec fierté que nous avons organisé la manifestation de la même manière que nous avons été élevés, avec le calme et la quiétude qui nous caractérisent, avec détermination et la tête haute. Nous l’avons fait en étant unis et en criant “assez!”

La communauté éthiopienne protestant contre les violences policières (Photo: Dana Koppel)

La communauté éthiopienne protestant contre les violences policières (Photo: Dana Koppel)

Assez! Vivons dans la dignité tout en nous sentant en sécurité dans un pays où nous nous sommes battus si difficilement, dans un pays qui est le nôtre.

Assez! Nous ne voulons pas envahir les rues et lutter pour nos droits fondamentaux. Nous voulons marcher dans les rues (en toute sécurité), aller au travail, apprendre, faire les magasins et nous amuser tout en nous sentant en sécurité et normaux.

Nous qualifier de communauté violente est une erreur. C’est injuste. Au lieu de nous étiqueter, essayez de nous connaître. Regardez-nous dans les yeux, voyez qui nous sommes vraiment. Nous sommes exactement comme tout le monde. La seule différence est la couleur de notre peau. Mon cœur bat exactement comme le vôtre et je veux les mêmes choses que toutes les femmes de 27 ans : l’amour, la famille, le travail et une vie en sécurité. C’est tout.

Titi Aynaw est une ancienne reine de beauté, mannequin et conférencière.

ynetnews.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici