L’attaque contre un convoi de WCK. Le président israélien Isaac Herzog présente ses excuses. Les Etats-Unis ont exprimé leur indignation.

Vues:

Date:

Le président israélien Isaac Herzog a appelé mardi soir le fondateur de World Central Kitchen (WCK), José Andrés, pour lui faire part de sa « profonde tristesse et de ses sincères excuses » après l’attaque contre un convoi de WCK la nuit dernière, selon un communiqué du bureau du président.

« Israël s’engage à mener une enquête approfondie sur l’incident », a-t-il affirmé et a rappelé l’ »engagement d’Israël à fournir et à améliorer l’aide humanitaire à la population de Gaza ». Il a remercié M. Andres et le WCK pour leur « engagement en faveur du bien-être des Israéliens et des Palestiniens, et des valeurs de l’humanité ».

Plus tôt ce mardi, le Premier ministre Benjamin Netanyahou a expliqué que dans cet « incident tragique », ses forces ont « frappé de façon non intentionnelle des innocents dans la bande de Gaza. Cela arrive dans une guerre, nous allons vérifier jusqu’au bout, nous sommes en contact avec les gouvernements et ferons tout pour que cela ne se reproduise plus jamais ».

De leur côté, les Etats-Unis ont exprimé leur indignation. « Nous sommes scandalisés d’apprendre que l’armée israélienne a frappé hier un certain nombre de travailleurs humanitaires civils de la World Central Kitchen, qui travaille sans relâche pour apporter de la nourriture à ceux qui ont faim à Gaza », a déclaré le conseiller en communication du Conseil de sécurité nationale américain, John Kirby, précisant que le président Joe Biden avait également téléphoné au fondateur de l’organisation pour lui présenter ses condoléances.

Les noms et les détails de certains des sept employés de World Central Kitchen qui ont été tués sont en cours de confirmation. Il s’agit de trois Britanniques, d’un Palestinien, et d’un Canadien possédant la double nationalité américaine, d’un Polonais et d’un Australien.

Le gouvernement australien a identifié son ressortissant comme étant Lalzawmi « Zomi » Frankcom, 43 ans, de Melbourne. Selon The Guardian, le gouvernement a déclaré qu’il confirmait sa mort avec une « tristesse écrasante » et que « son travail inlassable pour améliorer la vie des autres n’aurait jamais dû coûter à Mme Frankcom la sienne ».

La victime polonaise est Damian Soból, 35 ans. Le maire de sa ville natale, Przemyśl, dans le sud de la Pologne, Wojciech Bakun, a écrit sur Facebook : « Il n’y a pas de mots pour décrire ce que les gens qui connaissaient cet homme fantastique ressentent en ce moment… Qu’il repose en paix ».

La victime palestinienne était chauffeur et traducteur pour l’organisation caritative. Le Washington Post a affirmé qu’il se nommait Seif Issam Abu Taha, 26 ans, citant le directeur de l’hôpital al-Najjar à Gaza et un parent. Le gouvernement britannique a confirmé la mort des trois ressortissants britanniques, et a dévoilé leur nom mardi soir. Il s’agit de John Chapman, James Henderson et James Kirby. Le citoyen américano-canadien n’a pas encore été identifié.

I24NEWS.

La source de cet article se trouve sur ce site

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

PARTAGER:

spot_imgspot_img