Le Monde: 100% d’anti-trumpisme garanti!

27

Le Monde remplit-il encore convenablement sa mission d’information dès lors que le nom de Trump est évoqué ? Non, selon notre chroniqueur, qui estime que l’information du journal français de référence est complètement déséquilibrée quand il est question d’écrire sur l’actuel Président américain.

Une presse libre est investie de quatre missions. Informer, en rapportant les faits objectivement, sans rien en cacher, ni hypertrophier ou minimiser certains plutôt que d’autres.

Commenter ces faits, ce qui est le rôle des chroniqueurs, qui doivent proposer une interprétation loyale. Diffuser des opinions politiques plurielles, en traitant les partis et leurs responsables de façon égale ou à tout le moins proportionnelle à leur poids électoral. Ouvrir ses colonnes à la société civile et scientifique.

Mais désormais, les médias papier décident – au nom d’une « ligne éditoriale » – ce qu’on doit ou non publier et en quels termes. Les chaînes de télé pratiquent le même type d’arbitraire. Est-ce la mort de l’information républicaine ?

On recherche: « Pluralisme »

L’intrusion de l’idéologie et de l’argent dans le monde des médias nuit au pluralisme. Tous les médias (même publics) sont sommés d’obéir soit aux impératifs de rentabilité – voire de rendement – de leurs propriétaires, soit à des directives politiciennes.

Et souvent aux deux en même temps ! S’installe dès lors une censure contre les dissidents et, parallèlement, une promotion de plumes et voix dévouées, grassement payées. Parfois, une chaîne est pratiquement un organe officiel d’un gouvernement ou d’un organisme supranational. Citons Euronews, financée par la Commission européenne avec une mission d’endoctrinement bien visible. Lire la suite sur Causeur.fr

Henri Temple

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici