Le rap « made in France » est souvent  écouté en Israël.

LES + VUS CHEZ LES PRO

La musique française aura su tirer son épingle du jeu en 2020, à travers une année marquée par la pandémie. Le rayonnement des artistes de l’Hexagone dans le monde n’a fait que s’amplifier. En Israël, de nombreuses radios de premier plan font la promotion de la musique française. Le rap « made in France » est souvent  écouté en Israël.

Selon (1) : « Triste année pour le milieu de la musique, entre annulation des concerts et des festivals et fermeture des points de vente. Pour autant, le secteur n’a pas dépéri en 2020 notamment grâce à l’augmentation du streaming, qui représente 70% des écoutes. L’année s’est soldée par un chiffre d’affaires à 781 millions d’euros, équivalent à celui de 2019.

65 artistes disques d’or à l’international

Il n’est plus si rare d’entendre du Aya Nakamura en dehors des frontières françaises, ni de tomber sur une chanson du rappeur français MHD en regardant une série espagnole. En 2020, 65 artistes produits en France ont obtenu un disque d’or, de platine ou de diamant pour leurs ventes à l’international. Ils sont trois fois plus nombreux qu’il y a cinq ans à obtenir cette récompense et 18% de plus qu’en 2019.

Ces chiffres records s’expliquent en partie par les nombreuses collaborations réalisées avec des artistes internationaux. Comme la jeune Angèle, Belge mais produite en France, dont le duo avec la Britannique Dua Lipa a fait exploser les ventes à l’international.

Le rap s’implante à l’international

Parmi les styles plébiscités à l’international, deux se disputent la première place : l’électro et le rap/musique urbaine avec chacun 37% des ventes à l’étranger. L’électro a toujours été habituée à occuper cette place, notamment grâce à l’influence du DJ français mondialement connu, David Guetta. A ses côtés, on retrouve cette année Antoine Chambe, KLYMVX ou Master KG et son tube Jerusalema.

L’essor du style rap/musique urbaine s’est également amplifié en 2020. Un essor qui étonne du fait de l’importance des paroles pour apprécier ces chansons. On retrouve ainsi la chanteuse Aya Nakumara qui collectionne quatre disques de diamant, un disque de platine et deux disques d’or pour ses ventes dans le monde. Elle est aussi la 5ème artiste féminine la plus écoutée sur Deezer en 2020, tous pays confondus.

L’intérêt pour le rap français à l’international est en partie véhiculé par des youtubeurs étrangers qui se filment en train de commenter des chansons françaises. Des vidéos qui atteignent parfois les centaines de milliers de vues avec des réactions à des clips tels que Bande organisée de Jul, SCH et autres rappeurs marseillais. Le magazine Society consacrait un article à ce phénomène et questionnait : « Mode passagère? Ou consécration internationale presque tardive pour un genre qui n’a cessé de conquérir de nouvelles parts de marché depuis trois décennies ? »

A l’image des produits culturels made in France qui ont conquis le coeur du public à l’étranger, comme la série phénomène Lupin, la musique française devrait continuer de faire danser le monde entier en 2021″.

(1) /lepetitjournal.com/

SourceISRAELVALLEY.COM

CES ARTICLES PEUVENT VOUS INTÉRESSER ARTICLES POPULAIRES

ARTICLES CONNEXES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

POPULAIRE CETTE SEMAINE

Rejoignez nous sur Facebook