Les actes antisémites en hausse de 73% par rapport à 2023

Vues:

Date:

Les actes antisémites en hausse de 73% en juin par rapport à l’ensemble des premiers mois de l’année 2024

Selon les informations d’Europe 1, les actes visant la communauté juive ont augmenté de 73% depuis le début 2024 par rapport à l’année précédente. Un antisémitisme qui s’illustre à travers des faits de violence, mais aussi par le biais de tags hostiles à la communauté juive.

C’est un phénomène très inquiétant, mais qui semble se banaliser dans la société. Selon les informations d’Europe 1, l’explosion de l’antisémitisme se confirme. Les actes visant la communauté juive ont augmenté de 73% depuis le début 2024 par rapport à l’année précédente, selon le Renseignement. En moyenne, chaque mois, une centaine d’actes antisémites ont été recensés depuis le début de l’année. Ces atteintes se sont accentuées ces dernières semaines, avec une explosion au mois de juin dernier durant lequel 191 signalements ont été effectués.

Des agressions de plus en plus violentes

Un antisémitisme qui s’illustre notamment à travers des faits de violence. Le mois dernier, 14 agressions ont été recensées, soit plus du double de ce qui avait été comptabilisé sur les cinq premiers mois de l’année. Des agressions de plus en plus violentes, à l’image du viol à caractère antisémite d’une adolescente de 12 ans à Courbevoie.

Les tags ne sont pas en reste puisque le Renseignement note une hausse de 14% des inscriptions visant la communauté juive en juin dernier par rapport à la même période en 2023. Ces actes antisémites, déjà en forte hausse depuis l’attaque terroriste du Hamas sur Israël le 7 octobre, se sont donc accélérées ces dernières semaines, notamment à l’approche des élections européennes.

Un racisme envers la communauté juive, favorisé par les prises de positions de quelques partis politiques et par les comportements de leurs candidats, dont certains, sont déjà ou pourraient être élus députés et donc porter cet antisémitisme au sein de l’Assemblée nationale.

« Les personnes se sentent plus en sécurité en Israël, bien que ce soit un pays en état de guerre »

Pour ne plus vivre cachés et en raison du climat d’insécurité qui règne depuis quelques mois maintenant, ils sont de plus en plus nombreux à être tentés par l’aliyah, c’est-à-dire partir vivre en Israël. « Dans la bouche des gens de chaque foyer juif revient la question : « est-ce que nous, communauté juive, avons encore un avenir en France ? » Cela fait beaucoup de peine. Quand une personne se sent menacée et en danger, elle réfléchit à aller ailleurs », affirme Zvi Ammar*, ajoutant « qu’aujourd’hui, les personnes se sentent plus en sécurité en Israël, bien que ce soit un pays en état de guerre ».

En 2023, 1 100 Juifs de France étaient partis vivre en Israël. Ils devraient être plus de quatre fois plus cette année, à savoir 4 500, d’après les estimations.

JForum.fr avec www.europe1.fr et  www.valeursactuelles.com
* président du consistoire israélite de la région Alpes-Provence

Rassemblement contre l’antisémitisme à Paris.

La rédaction de JForum, retirera d’office tout commentaire antisémite, raciste, diffamatoire ou injurieux, ou qui contrevient à la morale juive.

La source de cet article se trouve sur ce site

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

PARTAGER:

spot_imgspot_img