Les civils israéliens volontaires pour une formation à la sécurité

31

Alors que les forces de sécurité continuent de lutter contre la vague de terreur, la police israélienne et le ministère de la Défense lancent la campagne « Home Guard », formant des civils à participer à des patrouilles armées dans leurs villes natales et à être les premiers intervenants en cas d’attaques. Déjà 4000 civils se sont portés volontaires

Au milieu d’une vague de terreur en cours, des milliers d’Israéliens se sont inscrits pour faire du bénévolat dans la nouvelle défense civile établie par la police israélienne et le ministère de la Défense. Quelque 4 000 civils qui se sont inscrits jusqu’à présent suivront une courte période de formation, à la suite de laquelle ils seront affectés à patrouiller dans les rues de leurs quartiers résidentiels, armés d’armes.

Une mère de famille volontaire témoigne

Yael Lahav, l’une des volontaires, mère de trois enfants, âgée de 44 ans et originaire de la ville du nord de Kiryat Motzkin vient de terminer la dernière des sept sessions de formation du projet, les qualifiant pour porter des armes pendant leur service. « Je compte les minutes jusqu’à ce que je puisse enfiler le gilet, signer une arme et partir en patrouille dans les rues de ma ville », a-t-elle déclaré. Yael a déclaré qu’elle s’était inscrite à la campagne dès le lendemain après en avoir entendu parler, parce qu’elle avait eu peur pour sa sécurité au milieu de la vague de terreur. « C’était effrayant d’errer dans les rues », a-t-elle déclaré. « J’étais inquiète pour les enfants.

S’engager pour la sécurité, c’est fondamental pour tout citoyen israélien

Adam Hakim, un homme de 33 ans originaire de Tel-Aviv, a également récemment terminé sa formation. Hakim est un médecin spécialisé en neurosciences et le nouveau père d’une fillette de quatre mois. Il affirme que faire partie de la garde civile pourrait lui donner un sentiment de sécurité pour faire face à d’éventuelles attaques terroristes à l’avenir. « Comme beaucoup de civils, je n’avais aucune qualification, mais le cours m’a donné des outils de base qui me permettraient de réagir en cas d’attaque terroriste », a-t-il déclaré. Il a également admis qu’il ne pense pas que le bénévolat soit une source d’éloges. « Je protège ma famille, mes amis et mon entourage », a-t-il déclaré. « C’est la chose la plus fondamentale et la plus nécessaire à faire en tant que civil israélien. »

Une formation pour des participants très demandeurs

Alors que les participants sont invités à consacrer un minimum de quatre heures par semaine, la plupart s’inscrivent pour plus. Les nouveaux volontaires qui se sont inscrits depuis le lancement de la campagne publique il y a six semaines, représentent plus de 20% de la protection civile, qui compte au total 24 000 personnes inscrites. La plupart des volontaires sont affectés pour aider la police des frontières et les forces chargées de faire respecter le code de la route.

Des volontaires qui sont à 85% des hommes et qui comptent 12% sont de musulmans

Les volontaires sont composés à 85% d’hommes et 15% de femmes, et tandis que 77% sont juifs, 12% sont musulmans. Les volontaires juifs disent qu’ils veulent être les premiers intervenants en cas d’attaque, et les musulmans sont surtout préoccupés par leur sécurité face à l’augmentation de la violence criminelle dans les communautés arabes. « La police israélienne est petite pour l’étendue de ses tâches et il y avait un besoin urgent d’incorporer des civils, en particulier pour faire face à la vague de terreur », a déclaré un responsable. « Il est émouvant de découvrir que des milliers de civils ont répondu à notre campagne et se sont manifestés en demandant à se porter volontaires et à mettre en action le slogan que nous avons choisi – » Home Guard « , c’est aussi simple que cela puisse paraître », a-t-il déclaré.

Jforum -Ynet

SourceJFORUM.FR

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici