Les effets de la pandémie sur la sécurité de l’Etat d’Israël (Y. Kuperwaser)

72
An Israeli firefighter sprays disinfectant at the entrance of the Tel Aviv Sourasky Medical Center in the Israeli coastal city of Tel Aviv on March 20, 2020. (Photo by JACK GUEZ / AFP)

La pandémie de corona paralyse le monde entier et notamment la plupart des pays du Moyen-Orient. À l’exception de l’Iran, où le nombre de personnes infectées et mortes est très élevé, les autres États de la région signalent un nombre relativement faible bien que les chiffres publiés ne sont pas considérés comme fiables. 

Cependant, en Syrie, au Yémen, en Libye et dans la péninsule du Sinaï, la guerre civile fait toujours rage et le virus corona n’est pas considéré comme priorité majeure.

Pour l’heure, il semble que les pays du Moyen-Orient considèrent que la pandémie est passagère et qu’après sa disparition nous replongerons dans la même situation d’avant le déclenchement de l’épidémie. De ce fait, les tensions entre les camps rivaux de la région et leur attitude envers Israël ne devraient guère changer.

Le pays le plus touché du coronavirus demeure à ce jour l’Iran.

Les Iraniens affirment que les sanctions les empêchent d’acquérir des médicaments et du matériel médical pourtant les États-Unis proposent une aide médicale mais Téhéran rejette catégoriquement toute aide de Washington.

Toutefois, il existe dans ce pays un potentiel de changement car une grande partie de la population pense que le dangereux virus est le néfaste résultat de la gestion des affaires par le régime des Ayatollahs.

Malgré tout, les dirigeants iraniens poursuivent leurs diatribes contre les États-Unis et Israël et continuent à soutenir les milices chiites et leur satellite libanais. Ainsi, on a pu voir à la télévision comment des membres du Hezbollah venus récemment en Iran désinfectent les rues de la ville sainte Qom.

Dans ce contexte, la possibilité d’entamer des négociations avec les États-Unis sur un nouvel accord nucléaire n’est pas à l’ordre du jour.

Toutefois, si la politique actuelle des Ayatollahs échoue et de violentes manifestations de rue se propageront dans tout le pays, il n’est pas à exclure une reprise des négociations avec Washington.

La question palestinienne soulevée par le « plan du siècle » du président Trump est aussi gelée. Le renforcement de la coopération avec l’Autorité palestinienne résultant d’un intérêt commun pour la lutte contre le virus, ne changera pas fondamentalement les positions palestiniennes sur la solution du conflit.

Une épidémie généralisée du virus, en particulier à Gaza, et des retards dans le transfert de l’aide financière du Qatar à Gaza, pourraient conduire le Hamas à diriger la colère de la population locale contre Israël et amplifier ainsi la violence et les actes terroristes.

Les énormes dégâts économiques et le coup porté au système de la mondialisation risquent d’augmenter et d’agrandir les responsabilités de chaque pays et par la suite, la relance économique ne pourra se faire rapidement du jour au lendemain.

La récession économique, le potentiel de tension croissante entre les États-Unis et la Chine et l’impact sur les résultats des élections américaines peuvent aussi affecter les intérêts de la sécurité nationale de l’Etat d’Israël.

Le gouvernement se trouve dans un grand dilemme, entre la nécessité d’investir dans les besoins de l’armée ou mettre la santé en priorité pour pouvoir garantir la sécurité nationale.

La crise économique internationale pourrait aussi exercer des pressions sur le budget militaire, ce qui affectera la capacité de Tsahal de mettre en œuvre des projets à long terme.

Les implications de la pandémie seront influencées par la poursuite de la crise, l’intensité des pertes humaines et l’ampleur des dommages économiques.

En conclusion, nul le doute qu’au lendemain de la disparition de l’épidémie, Israël devrait faire face à des défis complexes notamment en investissant en priorité dans la recherche scientifique et technologique.

Voir l’intégralité de l’article en hébreu et en anglais sur les sites du JCPA jcpa.org.il

https://jcpa.org/article/the-significance-of-the-coronavirus-epidemic-for-israels-national-security/.

SourceJFORUM.FR

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici