Les entrepreneurs arabes israéliens cherchent à rejoindre le boom technologique avec le soutien des Émirats.

Partager :

La perspective de se connecter avec les Émirats arabes unis et d’autres États arabes riches est particulièrement intéressante pour la communauté technologique arabo-israélienne. Au cours des deux dernières décennies, les Israéliens arabes ont vu de loin comment leurs voisins juifs ont traduit l’expérience militaire en start-ups de plusieurs milliards de dollars, en particulier dans des domaines tels que la cybersécurité.

Ainsi, dans les mois qui ont suivi l’accord israélo-américain, de nombreux Israéliens arabes ont rejoint les milliers de leurs homologues juifs qui ont afflué dans les plus grandes villes des EAU, Dubaï et Abou Dhabi, cherchant à monétiser le marché de l’émirat qui représente plusieurs milliards de dollars. Les nouvelles offres commerciales approuvées par le gouvernement et les vols directs entre Tel-Aviv et les Émirats arabes unis ont considérablement éliminé les tracas logistiques pour les cadres d’entreprises.

Ces entrepreneurs peuvent aussi maintenant faire appel au fonds de capital-risque « Tawasul », soutenu par des investisseurs émiratis pour financer les jeunes entreprises arabes israéliennes à un stade précoce.

Thani Al-Shirawi, un homme d’affaires des Émirats qui envisage d’investir dans des entreprises israéliennes de technologie de l’eau, a déclaré qu’il ajoutera bientôt des entreprises arabes israéliennes à son portefeuille d’investissements. Selon lui, cet ajout serait un argument de vente pour les clients émiratis et arabes socialement responsables.

Il a dissipé les inquiétudes des Palestiniens d’Israël et des Territoires occupés concernant l’accord de normalisation, se disant « très optimiste car cela ne peut pas être pire pour eux ». Tout sera mieux que ce qu’ils ont maintenant ». ”

Si de nombreux Israéliens arabes sont déçus que ces accords aient contourné les aspirations nationales palestiniennes, il y a un certain optimisme quant aux avantages que pourrait en retirer le statut des citoyens arabes d’Israël. Les Arabes représentent environ 20 % de la population israélienne et, au cours de la dernière décennie, les efforts visant à promouvoir les droits civils de cette minorité se sont avérés être sa plus grande priorité.

Les investissements émiratis sont désormais convoités dans un nombre croissant de centres technologiques arabes israéliens dans des villes comme Nazareth, Haïfa et Kfar Kassem. Parmi les fondateurs et les employés d’environ 300 start-ups arabes israéliennes, on trouve des citoyens israéliens qui ont étudié au célèbre Institut Technion de Haïfa – la version israélienne du MIT, où les Arabes représentent plus de 20 % des étudiants – et qui ont travaillé dans des entreprises israéliennes comme Google, Apple et Intel.

Les Palestiniens en Israël se considèrent comme faisant partie de l’identité arabe, et ils ont soif de ce genre de relation. Il y a eu un choc au début, mais beaucoup sont passés à autre chose.

Source : Washington Post & Israël Valley

Partager :

SourceISRAELVALLEY.COM

ARTICLES POPULAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Populaire cette semaine

Derniers Commentaires