Les otages contraints d’apprendre le Coran et la charia

Vues:

Date:

« Chaque jour de vie en plus est un cadeau »

Almog Meir, un des otages libérés, a raconté à la presse qu’il tenait un journal dans lequel il écrivait quotidiennement : « Chaque jour de vie en plus est un cadeau ». Ces écrits lui ont notamment permis de compter les jours entre le moment de son enlèvement et sa libération. Durant sa détention par les soldats islamistes du Hamas, il a pu regarder la télévision et y voir les nombreuses manifestations demandant la libération des otages ainsi que sa photo sur l’une des pancartes. 

Une femme détenue nommée de Noa Argamani, a expliqué que sa captivité n’a pas été si horrible. Elle a été emprisonnée dans différents appartements, dont une maison de riches Gazaouis. Elle a été bien nourrie et avait le droit de se balader de temps en temps, tout en étant habillée comme une femme arabe pour ne pas se faire repérer. Toutefois, Noa souligne qu’elle ne prenait que très peu de douche. 

JForum.fr

La source de cet article se trouve sur ce site

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

PARTAGER:

spot_imgspot_img