Lettre à Birds on a Wire

LES + VUS CHEZ LES PRO

Date d’origine : 11/01/2022

Chères Rosemary Standley et Dom La Nena,

A la fin du mois de février 2022, vous prévoyez de donner un concert à Eilat, en Israël, dans le cadre du Sphera-Festival.

Vous, dont les carrières artistiques révèlent une grande sensibilité, mais résonne aussi dans le message que chaque artiste porte, empreint du respect de la dignité et de la liberté de chaque être humain, vous prévoyez d’aller donner un concert dans un pays qui bafoue le droit international depuis plus de soixante-dix ans ? Nous en sommes étonnés et nous nous permettons de vous faire part de quelques informations qui, peut-être, ne sont pas arrivées à vous.

Savez-vous que la société civile palestinienne appelle depuis 2005 au boycott culturel d’Israël, tant que ce pays ne respectera pas le droit international ? Cette lutte, inspirée par le combat du peuple sud-africain contre l’apartheid, a pris une dimension internationale et, depuis plus de quinze ans, des campagnes de boycott de l’État israélien se développent dans tous les pays.

Au cours de toutes ces années, de nombreuses personnalités artistiques ont choisi de ne pas se produire en Israël tant que cet État ne changera pas sa politique. Roger Waters, Brian Eno, Annie Lennox, Lauryn Hill, Bjork, Marianah, Cat Power, Snoop Dogg, Elvis Costello, Gil Scott-Heron, Zakir Hussain, U2, Massive Attack, Faithless, Gorillaz, Gilles Vigneault, Vanessa Paradis, Lorde entre autres, ont annulé leurs prestations artistiques dans différentes villes israéliennes.

Savez-vous que pendant que des centaines de mélomanes pourront profiter de votre talent à Eilat, ce sont des milliers d’autres qui en seront privés parce que relégués derrière un mur de séparation ?

Vous ne pouvez pas ignorer que le peuple palestinien subit depuis des décennies la politique d’apartheid israélienne, qui réduit scandaleusement ses droits les plus fondamentaux : accès à l’eau, à l’éducation, aux soins, liberté de circulation…

C’est un peuple colonisé en Cisjordanie, un peuple sous blocus à Gaza, un peuple discriminé en Israël, un peuple réfugié dont le droit au retour a été reconnu par l’ONU mais jamais mis en application par Israël. La communauté internationale ferme les yeux et le gouvernement israélien agit en toute impunité : des centaines de civils tués, encore en mai 2021, des incursions militaires régulières et des check-points en Cisjordanie, l’inégalité entre citoyens palestiniens et juifs en Israël dans de nombreux domaines comme la santé, le travail, les services publics, des milliers de Palestiniens déracinés, réfugiés partout dans le monde.

En annulant votre prestation lors de ce festival, vous répondrez favorablement à l’appel palestinien, et vous rejoindriez les artistes engagés dans la défense des droits humains et du respect du droit international. En vous rendant en Israël, vous resterez sourds à l’appel palestinien, et vous participeriez à la propagande israélienne de normalisation d’une situation coloniale et d’apartheid.

Ne contribuez pas à fermer les yeux des citoyens français en faisant comme si rien d’inacceptable ne se déroulait là-bas.

Chères Rosemary Standley et Dom La Nena, nous vous demandons d’annuler le concert de Birds on a Wire au Sphera-Festival.

Nous pouvons sans peine imaginer que vous ne connaissiez pas la situation sur place, mais dorénavant vous ne pourrez plus dire « je ne savais pas ! ».

Si vous souhaitez être informées plus en détails de la politique du gouvernement israélien, nous le ferons volontiers.

Cordialement,

Alima Boumediene Thiéry, Annie Fiore, Jean-Guy Greilsamer, Fatima Haris, Perrine Olff-Rastegar, Juliette Simon, et Dror Warschawski, pour la Campagne BDS France.

SourceBDSFRANCE.ORG

CES ARTICLES PEUVENT VOUS INTÉRESSER ARTICLES POPULAIRES

ARTICLES CONNEXES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

POPULAIRE CETTE SEMAINE

Rejoignez nous sur Facebook