Lieberman a de nouveau bloqué la fourniture de carburant et de gaz à la bande de Gaza

120

Mercredi soir, Avigdor Lieberman, le ministre israélien de la Défense,  a une fois de plus ordonné  l’interdiction d’entrée de carburant et de gaz via le passage de Kerem Shalom dans la bande de Gaza, en réponse aux  cerfs-volants et aux  ballons incendiaires lancés depuis la bande qui n’ont jamais cessé et qui ont déjà causé la destruction par les flammes de plus de 3 000 hectares de terres cultivées.

Le ministre israélien de la Défense, Avigdor Liberman,  Photo de Miriam Alster / Flash90

Aujourd’hui, Israël a encore une fois fermé le point de passage de Kerem Shalom, suite à la rupture par le Hamas de son engagement à cesser d’incendier les terres du Néguev à l’aide de cerfs-volants et de ballons incendiaires.

Pour ne rien rater de l’actualité en Israël et recevoir nos articles au quotidien, cliquez ici

« La décision a été prise en raison de la terreur persistante des ballons incendiaires et des frictions le long de la barrière », a déclaré le bureau du ministre de la Défense, Avigdor Lieberman.

Le 9 juillet, Israël avait  annoncé la fermeture du terminal de Kerem Shalom, le seul point de passage de marchandises entre Israël et la bande de Gaza. Le 17 juillet, le gouvernement a empêché  les livraisons de carburant tout en réduisant la zone de pêche qu’Israël impose au large de Gaza mais le passage est resté ouvert pour la nourriture et les médicaments. Même fermé, le passage de Kerem Shalom n’a jamais empêché les médicaments et la nourriture d’entrer dans l’enclave. C’est Israel, seul, qui nourrit les 1.6 millions de Gazaouis.

La semaine dernière, après une baisse relative de la violence à la frontière de Gaza mais malgré la poursuite de l’envoi de cerf-volants et de ballons incendiaires  qui n’ont jamais cessés mais qui avaient tout de même  diminué, le ministre de la Défense avait ordonné de rouvrir partiellement le passage en  laissant entrer  carburant et  gaz, mais en restreignant les matériaux de construction.

Mais un ballon incendiaire a atterri lundi soir pour la première fois à Be’er Sheva, la sixième plus grande d’Israël  qui n’est pas à quelques centaines de mètres de la barrière de sécurité mais à plusieurs dizaines de kilomètres de l’enclave palestinienne.

Print Friendly

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici