Lieberman confirme l’indiscrétion de Trump à la Russie©

(Photo : « Nooon? Si? l’enfoiré…)

Le Ministre de la Défense Avigdor Lieberman confirme entre les lignes que Trump a bien confié un renseignement israélien à la Russie

Le Ministre de la Défense Avigdor Lieberman a affirmé mercredi qu’Israël a procédé à des modifications dans son dispostif de partage de renseignements avec les Etats-Unis à la suite de la transmission de renseignements classifiés par le Président Donald Trump à des responsables russes.

Lieberman a aussi insisté sur la relation étroite entre les deux pays sur les questions de sécurité.

« Je peux confirmer que nous avons corrigé certains défauts et qu’il y a à présent une coopération sans précédent en matière de renseignements avec les Etats-Unis »,a déclaré Lieberman lors d’une interview avec la radio de l’armée (Galei Tsahal).

« Ce que nous devions clarifier avec nos amis aux Etats-Unis, nous l’avons fait. Nous avons procédé à nos vérifications », a t-il déclaré entre les lignes.

Lieberman a ajouté, cependant, qu’il ne discuterait pas en public de certains aspects de la réponse apportée à la fuite apparente de renseignements concédée par Trump.

« On ne doit pas discuter de tout dans les médias ; on doit parler de certaines choses à l’intérieur de pièces capitonnées (fermées, à huis-clos) », a t-il dit.

Rencontrant le Ministre russe des Affaires étrangères et l’ambassadeur à Washington, au Bureau Ovale, le 10 mai, Trump a partagé des renseignements concernant l’Etat Islamique, impliquant le transport d’ordinateurs piégés à bord d’avions de ligne, selon des responsables américains.

ABC News avait ébruité l’affaire en disant que ces renseignements provenaient spécifiquement d’un espion infiltré au sein du groupe terroriste et travaillant pour Israël [il travaille -ou son équipe- en fait aussi bien pour Israël que pour la Jordanie, d’où les deux services ont froncé les sourcils contre Trump, seloin l’ancien directeur de la CIA, puis de la NSA, Michaël Hayden]et on suggérait que l’indiscrétion de Trump pouvait, potentiellement, mettre cet espion en danger.

Michaël Hayden, ancien directeur de la CIA et de la NSA.

Lundi, Trump a publiquement affirmé n’avoir pas mentionné Israël lors de sa rencontre avec Lavrov, lors d’un commentaire impromptu que beaucoup ont perçu comme une confirmation que cette source était bien israélienne.

« Juste pour que vous compreniez : je n’ai jamais mentionné le mot ou le nom d’Israël, jamais mentionné, lors de cette conversation », a déclaré Trump à la fin d’une conférence de presse conjointe avec le Premier Ministre Binyamin Netanyahu à Jérusalem. « Ils disent tous (les médias) que je l’ai fait, aussi vous avez là encore une fausse historie. Je n’ai jamais mentionné le mot « Israël ».  [En d’autres termes et publiquement, cette conversation a bien eu lieu, sans précision potentielle du fournisseur de l’information]

Mais on n’a jamais prétendu que Trump avait dévoilé que c’était bien Israël qui était à l’origine du tuyau, seulement qu’il avait transmis une information qui n’émanait pas de ses propres services, mais d’un service ami, ce qu’il n’avait pas droit de faire sans en référer au service-source. Les spéculations allant ensuite bon train.

Les reportages sur cette fuite ont fait des vagues au sein de la communauté israélienne des renseignements, certains anciens chefs du Mossad invectivant gravement Trump pour sa légèreté et appelant à des « sanctions » contre les Etats-Unis », à cause de cette gaffe.

©JForum avec agences.

ARTICLES POPULAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Populaire cette semaine

Derniers Commentaires