Accueil ...LES PRO Lynda Bismuth. L’Arrêt Sarah Halimi: une fracture posée

Lynda Bismuth. L’Arrêt Sarah Halimi: une fracture posée

Un échange entre Lynda Bismuth et moi. Ne manquait depuis son balcon que la vue sur la mer autour d’un café pour que le ciel nous entende.

S – : J’appelais l’attention de nos politiques sur la catastrophe que je pressentais et qui laissera une trace indélébile.

L – : Hier j’ai observé les commentaires sur le verdict Sarah Halimi. Pas un seul était en faveur de la justice, pas un, J’avais l’impression que la justice était seule dans une bulle à faire son délire complètement à l’encontre de ceux qui la paient. Ce verdict est pire que celui de Dreyfus, il va à l’encontre de toute éthique, il invite le peuple à faire sa propre justice. Le silence des politiques à ce sujet est foudroyant ! Entre ça et l’économie des français qui s’écroule à cause de la crise sanitaire, il y a une volonté sournoise d’effondrer des fondamentaux. Si on ne peut pas compter sur la justice des hommes qui reste le dernier rempart des droits humains, Si on ne peut pas compter sur une économie juste, si on ne peut pas compter sur son environnement écologique, la question que nous sommes tous en droit de nous poser est celle-là: Comment pensent ces nantis de l’ombre, Qu’est-ce qu’ils s’imaginent, que les droits qu’ils s’octroient ne les conduisent pas à leur tour à leur perte en même temps qu’ils nous conduisent à notre chaos ? Quelle folie cette vanité ! Ce verdict ne doit pas se tolérer, sinon ce sont l’ensemble des lois qui s’effondrent.

S – Je suis bien en accord avec toi… sur chaque point… Ce silence fracassant, il “marche”, puisque nous allons “demain” tous passer à autre chose…

L –  Oui je sais, je l’ai pensé aussi. Mais en réalité cette fracture est posée, On a l’impression qu’elle demeure silencieuse, jusqu’au jour où une minuscule injustice, totalement insignifiante au regard de celle concernant Sarah Halimi, déclenchera un tsunami. C’est comme cela que ça marche, les grosses fractures aident les petites à faire leur travail d’anéantissement. D’où le proverbe : “La goutte qui fait déborder le vase.” Le verdict de Sarah est une fracture énorme. Un “truc” qui fera basculer la moindre petite feuille séchée en un poids immense. C’est aussi ça, la relativité…

© Lynda Bismuth

L’article Lynda Bismuth. L’Arrêt Sarah Halimi: une fracture posée est apparu en premier sur Tribune Juive.

SourceTRIBUNEJUIVE.INFO

ARTICLES POPULAIRES

2 Commentaires

  1. Je souhaite à ces magistrats (enfin, ces ordures) les pires malheurs et souffrances pour eux et pour tous ceux qui leur sont chers. Ce qui serait la vraie justice.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici