Manchester : Nouvelles divulgations du NewYorkTimes nuisant à l’enquête

La police antiterroriste britannique a regretté aujourd’hui la « divulgation non autorisée » d’informations notamment aux Etats-Unis sur l’attentat contre un concert lundi à Manchester, jugeant que cela « nuisait » à l’enquête.

« Nous apprécions grandement les relations étroites que nous avons avec nos partenaires des services de renseignements et des forces de sécurité à travers le monde » avec qui nous « partageons des informations sensibles » mais « quand cette confiance est rompue, cela compromet ces relations et nuit à nos enquêtes », a affirmé un porte-parole de la police britannique chargée du contre-terrorisme. « Les dégâts sont encore plus grands quand cela implique la divulgation non autorisée de preuves potentielles au beau milieu d’une importante enquête du contre-terrorisme », a ajouté ce porte-parole.

Des images de la police britannique ont été publiées mercredi par le New York Times et montrent un détonateur que le kamikaze aurait tenu dans sa main gauche, des morceaux de métal et des vis jonchant le sol, ainsi que des fragments d’un sac à dos bleu déchiqueté. [infos récemment reprises par BFMTV en France]. Ces éléments, analysés par des artificiers interrogés par le quotidien, permettent de déduire que la bombe était « puissante, dotée d’une charge ultra-rapide, mais aussi que les morceaux de métal ont été disposés avec soin et méthodiquement » pour faire le maximum de dégâts.

Jeudi, la BBC a affirmé que la police de Manchester a cessé de transmettre des informations sur l’enquête aux autorités américaines suite à ces fuites.

Dans la nuit de mercredi à jeudi, les autorités britanniques s’étaient déjà dites « furieuses » après ces fuites dans les médias américains ou par d’autres canaux.

ARTICLES POPULAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Populaire cette semaine

Derniers Commentaires