Maxime Tandonnet. Pour l’Image de la Politique

A l’heure où 80% des Français ont une image négative de la politique (sondage CEVIPOF sur la confiance), l’épisode des régionales en PACA, la combinaison de bas étage entre notables locaux LR et LREM n’est pas pour redorer le blason de la politique en France, pas plus d’ailleurs que les trahisons de certains LR en faveur du parti lepéniste.

L’image que donne en ce moment la politique française à tous les niveaux est de plus en plus délétère: banalisation de la trahison, combinaisons électoralistes, cynisme, idolâtrie ridicule, manipulation quotidienne, mépris des gens et de l’intérêt général, naufrage dans la vanité, l’obsession carriériste, auto-sublimation et fanatisme de soi jusqu’à l’aveuglement imbécile, authentiques comportements de voyous prêts à tout souiller, tout saccager et détruire pour parvenir à leurs fins mégalomaniaques sur fond de crétinisation…

Bien sûr il ne faut pas généraliser à tous les responsables politiques et quelques-uns sont sincères.

Mais quand même, globalement, une impression gravement dégradée s’impose dans l’opinion liée à des comportements innommables.

Voici deux messages reçus ce matin dont le ton reflète sans doute assez bien le sentiment de dégoût général, écœurement profond, dont les politiques feraient bien de tenir compte plutôt que de le mépriser.

De Philippe:

« Toutes ces manigances, ces petits arrangements démontrent une seule et unique chose, les politiques se fichent éperdument de la France et des français, de l’avenir du pays. Seule leur petite carrière les importe. Ils palabrent. Pas un politique aujourd’hui à la stature d’un chef, le carriériste n’a jamais été un rassembleur, le carriériste n’a jamais galvanisé les foules. Le carriériste c’est un furoncle, une gangrène dans les pieds d’une nation. Cela fait des décennies que les politicards d’opérette défendent uniquement des coalitions d’intérêts et des intérêts particuliers. Trahisons, combines, magouilles, palabres stériles, ce sont des vendeurs de vent. Beaucoup de gens disent « les politiques sont capables de rien » Et bien non ! Ils démontrent qu’ils sont capables de tout et surtout du pire.
Si, en matière de gouvernants, il a de tout temps existé des incompétents, on a atteint ces dernières années des niveaux dignes des tyrans de l’Antiquité.
Nous constatons Maxime que nombres de politiciens incapables prolifèrent dans notre système politique dégradé et chaotique qui éconduisent les vrais talents et ouvrent la voie aux individus de la pire espèce ou à ceux qui sont le moins aptes pour gouverner.
Tels des prestidigitateurs, tous ces politicards d’opérette savent détourner notre attention de leurs méfaits, et essaient de nous cacher leur incompétence. Cela passe par de grands discours idéologiques ainsi que des invectives, lynchages contre leurs adversaires. Pendant que nous assistons et participons à ces batailles idéologiques, ils se livrent à leurs agissements insensés, et nous dirigent vers les abymes du déclin.
On constate depuis quelques décennies que le domaine dans lequel l’exécutif, la majorité et les partis politiques actuels se distingue particulièrement, c’est celui de leur incompétence. Plus exactement celui de leur absence de sens politique, d’intelligence et de bon sens.
La parole de tous ces individus est inaudible, le mensonge, la crétinisation sont devenus leurs emblèmes.
Notre pays n’est plus démocratique, nous constatons notamment avec la Covid qu’il y a eu confiscation de la souveraineté du peuple, nous sommes sous la domination d’un parti sur l’Etat, ce qui assure la domination d’une classe sur la masse populaire. Il est désormais définitivement acquis que les politiques ne cherchent plus à incarner l’intérêt général, ils ne sont plus au service de la nation.
Le XXIme siècle en France sera le siècle de l’arnaque, du mensonge, de l’incompétence et de la crétinisation.
Hier encore aux infos, le ministère de l’éducation du peuple et de la propagande se glorifiait « de la solidarité des français ». On nous montrait ces jeunes qui faisaient la queue pour avoir à manger, en glorifiant un jeune homme qu’on a décoré d’une médaille de la République qui a monté une association. Le geste de ce jeune homme est beau, certes, mais est-ce normal de voir des jeunes affamés faire la queue ? On nous montra des familles qui accueillent un jeune pour lui offrir un repas. Des jeunes qui ne peuvent plus payer leur loyer, qui dorment dans leur voiture. La prostitution qui augmente pour manger et vivre.
Jeunes que l’on lynche parce qu’ils font la fête. Quel triste spectacle. Pas un politique ne s’insurge quel que soit le parti. »

De Gérard: 

La prochaine organisation du second tour de l’élection présidentielle est bel et bien « En Marche ».
« Je suis d’abord LR, un homme de droite et du centre », disait R. Muselier lors de l’annonce de sa candidature pour sa réélection à la tête de la région PACA avant d’ajouter « qu’il n’y aurait aucun accord d’appareil avec LREM »….quelques semaines plus tard, on ne peut que constater l’insincérité de ces déclarations.
La parole d’une grande partie de nos politiciens est malheureusement ainsi : à géométrie variable en fonction de leurs intérêts personnels, bien avant ceux des Français. Rien de bien nouveau en fait, les Français sont habitués et inondés en permanence de promesses mensongères de tous ces pitres depuis 4 décennies.
En la matière, LR n’a absolument aucune légitimité pour donner actuellement la moindre leçon de morale politique. N’entend on pas depuis quelques jours un député des Alpes Maritimes déclarer que ce qui différencie LR du RN est « leur capacité à gouverner »…on un autre refuser de choisir entre LR et le RN…
Quoi qu’il en soit, après avoir perdu la mairie de Marseille, LR s’apprête maintenant à perdre la région PACA…triste bilan d’inefficacité, d’infécondité et d’impuissance.
Je crains aujourd’hui que LR qui depuis 2012 n’a pas su se trouver son champion charismatique et ne produit plus aucune idée ni projet, ne se divise en trois parties : les compatibles avec le RN, les sympathisants à la Macronie et un petit noyau de gaullistes indéfectibles qui ressemblera structurellement à ce qui reste du PS.
Bien triste fin d’un grand parti politique qui avait porté la France si haut et qui par populisme, médiocrité intellectuelle, mollesse et manque de conviction de ses dirigeants finit par se saborder.

Que restera-t-il aux Français ? une gauche médiocre, arrogante et incompétente et une extrême droite inapte, sans projet et aux idées délétères.
Les électeurs, tout au moins ceux qui se déplacent encore pour aller voter, ne sont pas tous de sombres crétins qui obéissent aveuglement aux consignes des leaders politiques notamment lorsque ceux ci sont inconséquents.
L’abstention et le vote blanc ont de beaux jours devant eux et les français n’ont pas fini de souffrir.

© Maxime Tandonnet

L’article Maxime Tandonnet. Pour l’Image de la Politique est apparu en premier sur Tribune Juive.

SourceTRIBUNEJUIVE.INFO

ARTICLES POPULAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Populaire cette semaine

Derniers Commentaires