Mont du Temple: nouvel exemple de capitulation face aux menaces

327

Itamar Ben-Gvir – Photo Noam Revkin Fenton / Flash 90

Trois juges de la Cour suprême ont rejeté la requête de Yehouda Etzion et Arnon Segal de pouvoir monter sur l’Esplanade du Temple. L’avocat Itamar Ben-Gvir qui les représentait a dénoncé cette décision avec des mots très justes: « Toutes les règles de droit stipulent qu’il est interdit de céder devant les menaces de violences. Et voilà que le juge Itshak Amit rejette cette requête en expliquant que si l’on autorise des Juifs à se rendre sur l’Esplanade du Temple les gens du Waqf provoqueront des émeutes. Je parie que si les menaces provenaient d’orthodoxes de Beit Shemesh ou d’habitants de Yitzhar, les juge auraient invoqué à l’unanimité le refus de céder devant les menaces, mais dès lors que ces menaces émanent du Waqf musulman, les choses sont bien différentes ».

Itamar Ben-Gvir a également dénoncé l’accord conclu en toute discrétion entre Israël et la Jordanie qui interdit l’accès des Juifs au Mont du Temple « afin de préserver le calme ».

Au final, le Waqf a annoncé que les fidèles musulmans pourront retourner la semaine prochaine sur l’Esplanade du Temple alors que les Juifs y seront encore interdit d’accès.

Le scénario reste donc invariablement le même, en Israël comme ailleurs: la capitulation devant les menaces musulmanes.

Photo Muammar Awad / Flash 90

SourceLPHINFO.COM

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici