Nouveaux massacres israéliens dans la bande de Gaza

Vues:

Date:

On n’a plus de mots, on n’ose plus montrer les images, ni donner les décomptes macabres de morts et blessés palestiniens par l’armée israélienne, qui a carte blanche pour tuer femmes, enfants et vieillards dans la bande de Gaza.

Quelle honte, ce silence de nos dirigeants !

Mardi, Israel a tué au moins 29 Palestiniens, pour la plupart des femmes et des enfants, dans un bombardement qui a frappé des tentes de Palestiniens déplacés à Khan Younès, près de l’école Al-Mutannabi School à Abassan al-Kabira. . Des dizaines d’autres ont été grièvement blessés.

Et les escadrons de la mort israéliens ont attaqué six autres camps de déplacés dans les zones centrales, portant le bilan total à au moins 60 morts au cours des dernières heures.

Les victimes civiles continuent d’affluer dans les hôpitaux épuisés.

invasion Gaza chars 9 juillet

Gaza sur le bord de la route

 Un père à son fils tué par un bombardement israélien à Gaza: « je ne peux pas te laisser partir comme ça! »

Les jumelles Ghala et Ghina Sinwar, 5 ans, nées après une décennie d’espoir et de multiples tentatives de FIV, ont été tuées dans un bombardement visant leur maison. 

A l’Hôpital Al-Aqsa de Deir el-Balah, les Palestiniens accomplissent une prière funéraire en l’honneur de certaines des victimes civiles des massacres israéliens de la nuit dernière à Gaza.

Voici une vidéo diffusée par la tv israélienne et montrant comment l’armée tue 2 enfants non armés dans le quartier d’Al Zaytoun à Gaza

Une famille palestinienne déplacée du quartier de Shujayya dans le nord de Gaza, reste sur le trottoir car n’a pas trouvé d autre endroit où aller. Tout le quartier a été totalement détruit suite aux frappes israéliennes.

Et elle n’est pas la seule.

Des avions de combat israéliens détruisent la mosquée Saad dans le quartier Tel as-Sultan de la ville de Rafah, au sud de Gaza.

Et la tour Karmel à l’ouest de la ville de Gaza. 

Tout est systématiquement détruit sans autre objectif que d(annihiler un maximum d’habitants et de lieux

Les médias israéliens rapportent des témoignages de soldats de l’armée d’occupation israélienne :« Nous avons tiré au hasard, incendié des maisons, laissé des cadavres dans les rues. » « Les hommes âgés de 16 à 50 ans sont considérés comme des « vandales » par nous. » « Nous avons tiré pour le plaisir, sans cibles précises. » « Des corps enlevés par des bulldozers pour se cacher des convois humanitaires. » « Je m’ennuie alors je vais tirer », dit un soldat. « L’armée israélienne a autorisé une violence généralisée à Gaza. » « Absence totale de règles d’engagement. » « Des tirs et des incendies criminels généralisés, des corps laissés dans les rues. » « Toutes les actions autorisées par nos dirigeants. »

CAPJPO-Europalestine

La source de cet article se trouve sur ce site

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

PARTAGER:

spot_imgspot_img