ONU ASSEMBLÉE GÉNÉRALE. Par René Seror

99

Réunis ce matin à New-York, pour un sommet spécial sur le
climat.

Environ 60 chefs d’état et parmi eux Emmanuel Macron.

Ce sont des milliers de jeunes à travers le monde qui ont lancé un cri d’alarme.

– Moins de bavardages.

– Plus de concrétisations.

Et le Secrétaire Général de l’ONU, Antonio Guetterez partage
cette inquiétude.

Ce dernier veut inciter les états à respecter leurs engagements à propos du climat.

Au-delà des babillages et autres incantations, que peut-on attendre de ce sommet?

Qu’est-ce qui s’y décide?

Pour faciliter l’explication, imaginons une réunion des
occupants d’un immeuble.

Des squatteurs occupent les caves.

Des vendeurs dealent à leur porte.

Les bagarres sont monnaie courante entres voisins.

Il n’y a plus de courant, donc plus d’ascenseurs.

Et pour couronner le tout, le feu a pris et le gardien a
rendu son tablier. Mais quand vient Septembre, tous les résidents se rendent à
l’Assemblée Générale.

Chaque Président prononce un discours. Quelques phrases
creuses, mais aucune décision n’est prise.

C’ est de l’eau tiède dans un apéritif anisé.

Chacun parle 3 ou 4 minutes.

Et le temps de quitter le décor de marbre vert, on a déjà
oublié ce qu’il a dit.

Ils défileront demain et quitte à parler de la pluie et du beau temps, autant tenir un sommet sur le réchauffement climatique.

Tout cela se fera sur fond de respect pour Greta Thunberg

Greta Thunberg

Un fille qui déclenche 5000 grèves dans le monde mérite
d’être traitée avec les égards.

Le plus inconséquent, (si ce n’était pas si grave, on
dirait,  le plus drôle), c’est que plus
le monde est incertain,  plus l’ONU
montre son incapacité, et plus les gouvernants se précipitent à cette
Assemblée.

Que ne ferait-on pas, pour être sur la photo?

Le Général de Gaulle n’y a jamais mis les pieds.

Nicolas Sarkozy 2 ou 3 fois.

Mais Macron ne manque pas une seule séance.

Donald TRUMP y sera.

L’an dernier L’iranien Rohani l’avait accusé de terrorisme économique.

Demain, les rôles seront inversés

TRUMP l’accusera de terrorisme et présentera les preuves,
prenant à témoin les représentants du monde.

Subitement, l’Iran libère un pétrolier, Zarif prétend que
son Président est prêt à rencontrer TRUMP,

Si les conditions sont remplies.

Dans un précédent papier, je citais la témérité de
révolutionnaires, n’hésitons pas, à parler du culot des états voyous.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici