Périscope

8

VENEZUELA 

Wanted: Nicolás Maduro 

Le Département de la justice américain a mis à prix la tête de Nicolás Maduro, le 26 mars. Une récompense de 15 millions de dollars est promise à quiconque facilitera la capture du dirigeant vénézuélien. Plus d’une dizaine d’autres membres du régime sont aussi inculpés. Parmi eux : le ministre de la Défense, Vladimir Padrino, l’ex-vice président Tareck El Aissami, et l’homme fort du régime, Diosdado Cabello. Les récompenses s’échelonnent entre 5 et 10 millions de dollars. « Washington accuse les dirigeants ‘bolivariens’ d’avoir transformé le Venezuela en ‘narco-Etat’ et de s’être associés avec les Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc) pour exporter des tonnes de cocaïne vers les Etats-Unis depuis vingt ans », détaille El Nuevo Herald.  

MALI 

Le principal opposant kidnappé 

Arrivé deuxième à l’élection présidentielle de 2018, Soumaïla Cissé a été enlevé dans le centre du pays alors qu’il était en campagne pour les élections législatives. Le leader de l’opposition malienne a été vu pour la dernière fois, le 25 mars, avec une délégation d’une douzaine de personnes à bord de deux 4X4, dans son fief électoral de Niafounké (région de Tombouctou). Son convoi a été attaqué par des hommes armés non identifiés. « Soumaïla Cissé pris en otage par des terroristes ? », s’interrogeait le site d’information malien Bamada.net le jour de sa disparition. En l’absence de revendication, les soupçons se portent sur les groupes djihadistes qui sévissent dans la région depuis 2012. 

ISRAËL 

Un « gouvernement corona » 

Coup de théâtre ! Après plus d’une année de crise politique inédite et trois élections législatives, Benny Gantz a proposé au Premier ministre Benyamin Netanyahou, son principal adversaire, de mettre sur pied un « gouvernement d’urgence » pour diriger Israël en cette période de pandémie. Elu président de la Knesset (le Parlement) le 26 mars, Gantz a appelé à agir de manière « responsable » et « patriotique » pour doter Israël d’un gouvernement stable. Le quotidien Haaretz a qualifié Gantz de « président du Parti du drapeau blanc », tandis que l’ensemble de la presse israélienne évoque un « coup d’Etat corona » tant ce scénario semblait encore récemment improbable.  

ÉTATS-UNIS 

La volte-face de Trump 

« On peut s’attendre à ce que d’ici au 1er juin, nous serons bien partis sur le chemin du rétablissement », a affirmé le président américain, le 29 mars, sur CNN. Donald Trump, pressé de mettre fin à « ce cauchemar », a annoncé qu’il prolongeait de 30 jours les mesures de distanciations sociales. Un revirement complet par rapport à l’impatience exprimée une semaine plus tôt, lorsqu’il misait sur une leve?e « rapide » des restrictions, d’ici a? la mi-avril. Avec 163 429 cas recense?s le 30 mars, le pays est celui qui compte le plus de personnes infecte?es, de?passant l’Italie, l’Espagne et la Chine. Le nombre de de?ce?s s’e?levait a? 3008 a? cette me?me date. Le Se?nat a valide? le 25 mars un plan de relance de 2 000 milliards de dollars pour faire face a? la pande?mie. 

NOUVELLE-ZÉLANDE 

Le pays à l’arrêt pour un mois 

« La capitale sous clef », titre The Dominion Post, le 25 mars. Terminaux de ferries bondés, pharmacies et supermarchés pris d’assaut… Les Néo-Zélandais se sont préparés, comme plus de la moitié des habitants de la planète, à l’isolement. Un confinement général de quatre semaines pour se prémunir contre le coronavirus a été annoncé par la Première ministre, Jacinda Ardern. Les autorités sanitaires faisaient état, le 30 mars, de 589 cas de contamination confirmés. Malgré un chiffre faible comparé à de nombreux autres pays, le gouvernement redoute une « explosion », ajoute le quotidien. 

ROYAUME-UNI 

Boris Johnson adopte la visioconférence 

Le Premier ministre britannique est devenu le premier dirigeant du G7 à être testé positif au Covid-19, rapporte The Times du 27 mars. « Je me suis placé à l’isolement », mais « je vais continuer diriger le gouvernement, grâce aux visioconférences, pendant que nous combattons ce virus », a-t-il écrit sur Twitter, avec le hashtag « Restez à la maison, sauvez des vies ». Le Royaume-Uni recensait 1408 morts au total le 30 mars, et 22 141 personnes testées positives. Boris Johnson, qui a fait volte-face en ordonnant finalement un confinement national, pour au moins trois semaines, a annoncé la mise à disposition de tests de dépistage à domicile à partir de cette semaine. 

ALLEMAGNE 

Suicide d’un ministre 

« Profondément inquiet » des répercussions de l’épidémie de Covid-19 sur l’économie, Thomas Schaefer, ministre des Finances du Land de Hesse, s’est suicidé le 28 mars. Il a été retrouvé près d’une voie ferrée dans la ville de Hochheim, rapporte le Frankfurter Allgemeine Zeitung. Il travaillait « nuit et jour » pour aider les entreprises et les employés à s’adapter à la crise, a indiqué le Premier ministre du Hesse, Volker Bouffier. Agé de 54 ans et père de deux enfants, Schaefer occupait son poste depuis près de dix ans à Francfort, capitale financière de l’Allemagne et siège de la Banque centrale européenne. Le pays fait état de 62 435 cas de contaminations détectés et de 541 décès à la date du 30 mars. 

SourceLEXPRESS.FR

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici