Pierre Saba – France : Epidémie antisémite

267

Amplification du substrat antisémite

La racaille antisémite s’exprime surtout via les canaux détenus, dépendants et infiltrés par les djihadistes.

Leurs immondices se publient et se diffusent en France à une propension incrémentielle.

Les djihadistes s’arrogent l’espace public en multipliant sous toutes les formes leurs agressions.

Haine obsessionnelle et acharnée des djihadistes

Les djihadistes accusent les Juifs d’être nés, et d’être nés identiques, mauvais, et nocifs !

A la différence du monolithe antisémite en général et djihadiste en particulier, les Juifs sont évidemment différents par nature, nationalité, géographie, par tout !

Ontologie antisémite des djihadistes

Dans leurs rages de soumettre le monde, les djihadistes accusent les Juifs de ce qu’ils sont eux-mêmes.

Les djihadistes sont lâches (agressions en groupes de personnes seules…), violents (expressions, actions…) perclus de problèmes personnels(haine des femmes…), manipulateurs (propagandes…), menteurs (faits tronqués…), avares (obsessions financières, vols…)…

Ils présentent la psychopathologie commune aux des pleutres et aux couards.

Ils véhiculent par le mensonge antisémite leur haine de l’autre et celle d’eux-mêmes. Ils s’estiment autorisés à tout ce qui est interdit dans la société des personnes libres.

Ils se gaussent de constituer une citoyenneté supérieure. Quand ils en bénéficient, ils impriment à leur citoyenneté française le statut supérieur des Musulmans en terre d’Islam.

Ce statut de première classe leur confère en toute inégalité des droits supérieurs à ceux des Juifs, à ceux des autres confessions, aux femmes, à toutes les minorités et surtout aux devoirs civiques dont ils s’exonèrent par convention autoritaire.

Modvs operandi des antisémites djihadistes

Les djihadistes se servent de leurs aptitudes et de celles de leurs victimes.

D’une part, ils utilisent leurs capacités à apeurer, offenser, diffamer, menacer et infiltrer. Ils ont constitué à cet effet un puissant et actif lobby antisémite – anti-israélien qu’ils ont constitué par la violence, la peur & le vecteur électoral national.

D’autre part, ils bénéficient de l’alternance de vacuité, de faiblesse & d’inefficacité des réactions des communautés juives et nationales face aux attaques djihadistes.

Il est patent de constater que l’expérience des souffrances infligées par les djihadistes n’est guère ou si peu usitée… qu’elle ne sert pas à la résolution du problème.

Paradoxe favorable aux antisémites djihadistes

Les dénonciations de l’antisémitisme d’extrême-Droite sont légitimes et nécessaires.

Le lobby antisémite est en France si puissant qu’il ne concerne pas uniquement l’extrême-Droite.

L’antisémitisme d’extrême-Droite est même devenu minoritaire. Il est désormais dépassé par l’antisémitisme d’extrême-Gauche et djihadiste.

Pourtant, c’est l’antisémitisme d’extrême-Droite, minoritaire, qui concentre la majorité des « réactions ». L’antisémitisme d’extrême-Gauche et de ses complices djihadistes (et réciproquement) constitue en France la majorité des crimes et délits antisémites.

La lutte contre l’antisémitisme d’extrême-Droite (minoritaire) concentre la majorité de l’attention. Elle occulte l’antisémitisme d’extrême-Gauche & djihadiste (majoritaire). Elle minore le combat contre l’antisémitisme d’extrême-Gauche et djihadiste (majoritaire). Cette différence de traitement et d’intensité de lutte profite aux djihadistes en leur offrant un désintérêt, un silence qui les encourage aux crimes et délits antisémites.

Quant à elle, et sur les mêmes sujets, l’extrême-Droite est guettée, examinée, expertisée, analysée. Ce juste traitement de l’antisémitisme ne saurait être efficace dans l’état d’hémiplégie dans lequel il se trouve. Il est incompréhensible qu’il ne s’applique pas également à l’extrême-Gauche ni aux djihadistes.

Complicités politiques

Le mouvement LFI est dirigé de main de fer et sans conteste par le sieur Mélenchon. Ancien député, ancien sénateur, ancien ministre, il règne sur son parti sans élection interne & par pouvoir discrétionnaire.

LFI constitue en France, par sa composition et ses soutiens aux dictatures antisémites (Autorité palestinienne, Hamas, Hezbollah, Vénézuéla…), l’expression politique et la représentation parlementaire françaises les plus proches du djihadisme.

Complicité des media

Loin d’appliquer les principes réglementaires de la Presse générale, les media et surtout les media d’Etat (DAWLA-MONTE-CARLO, FRANCE-24, RFI et presse à participation) accompagnent, minorent, justifient, expliquent, explicitent sans vergogne la plupart des manifestations et autres méfaits antisémites djihadistes et d’extrême-Gauche en France et dans le Globe.

Infiltration de l’Assemblée nationale (AN)

Les récentes élections des députés a permis l’infiltration à l’AN de personnes publiques connues pour leurs soutiens au djihadistes & autres antisémites.

Désormais, en plus des autres corps de l’Etat déjà infiltrés, l’AN comprend des députés dont les hostilités manifestes calquent celles des djihadistes (Israël, Juifs, police, armée, doctrines djihadistes…) et dont les aspirations sont majoritairement compatibles avec la haine djihadiste (asservissement féminin, soumission des Juifs…)

Il convient de réagir

La multiplication des agressions physiques, écrites et orales, de la confusion des esprits par propagande, de infiltration des pouvoirs publics, de la diffusion de la haine antisémite, de la soumission des « infidèles », de l’exigence djihadiste d’appartenir à une entité divinement élue permet d’affirmer avec inquiétude la poursuite en France des victoires progressives du potentat djihadiste dont la haine antijuive est le fer de lance.

Plus que jamais, et en dépit des désintérêts et autres déviations judiciaires, il est impératif de saisir les associations de lutte contre l’antisémitisme ou l’autorité judiciaire à chaque acte antisémite vécu ou constaté.

Le silence, l’absence et la distraction de l’Etat d’une part, l’hostilité permanente de ses media à l’endroit d’Israël d’autre part, tout contribue à anesthésier l’opinion de la majorité silencieuse et faciliter objectivement le djihadisme.

Cependant, les multiplications des méfaits et déclarations antisémites d’extrême-gauche et djihadistes dans le domaine public français sont suffisamment probants pour qu’ils parlent d’eux-mêmes et de plus en plus fort.

Pierre Saba

SourceTRIBUNEJUIVE.INFO

2 Commentaires

  1. Aucune solution pour contrer l’antisémitisme, aucun moyen… ou alors il faudrait augmenter le nombre de Juifs en France, que leur nombre soit supérieur à celui d’une certaine communauté. LOL.

  2. Toutes les caractéristiques proposées en début d’articles concernant les djihadistes sont à appliquer textuellement à la bande de pillards et d’assassins que Mah hou Met a enrôlé à la suite de sa fuite de Médine et à son arrivée à Yathrib après avoir proposé aux Juifs de cette ville de le rejoindre et de ne faire qu’une religion et qu’ils ont refusés.
    Suite à l’étude du TANAKH, le choix de Dieu (basé sur leur comportement) pour s’adresser à des prophètes ne correspond pas du tout (et même à l’inverse) au comportement de Mah hou Met.
    Toutes les biographies de cet individu le présentent comme chef d’une bande de pillards d’assassins et d’incultes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici