La source de cet article se trouve sur ce site

La députée palestinienne Khalida Jarrar a passé près de 2 ans en détention administrative dans des prisons israéliennes, emprisonnée sans inculpation ni procès, pour la simple raison qu’elle défend les droits de ses concitoyen·ne·s. Libre depuis un peu plus d’un mois, elle vous demande d’agir pour les droits des prisonnier·e·s palestinien·ne·s.

Elle décrit ici des conditions de détention inhumaines. Hommes, femmes et enfants sont soumis·e·s à des punitions collectives, des mauvais traitements et des violations constantes de leurs droits fondamentaux.

AGIR ICI

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here