La source de cet article se trouve sur ce site

Le Comité de Vigilance pour une Paix Réelle au Proche-Orient publie son courrier n°72, ainsi qu’un complément suite aux élections israéliennes.

Courrier du CVPR 72

Au Sommaire du n°72 du Courrier du CVPR :

• En 2018, Israël a enfin tombé le masque !

Par Gidéon Levy p. 3

• A propos des sémites et des antisémites des sionistes et des antisonistes

Par Shlomo Sand p. 4-5-6

• Le jeu dangereux de Netanyahou avec la mémoire de la Shoah

Par Jean-Pierre Filiu p. 6-7

• La force de la campagne de lobbying pour introduire l’antisionsime dans la législation antiraciste de chaque Etat membre de l’U.E.

Par Michèle Sibony p. 7-8

• Extraits d’une interview de Rony Brauman p. 8

• La dénucléarisation du Moyen-Orient

Par Bernard Ravenel p. 9-10

• Augmentation de 3 % du nombre de juifs en Cisjordanie occupée p. 10

Dossier : Assemblée Générale et conférence de Michel Warschawski p.11/22

• BDS la campagne en France et dans le monde p. 23

• Le combat sur l’Eurovision en Israël

Par Thomas Cantaloube p. 24

• Entre Israël et les juifs américains, chronique d’un divorce assumé

Par Juliette Rech p. 25

• Propos de Trump sur le Golan occupé et dénonciation par les pays arabes et l’U.E. p. 26

• Israël au secours de l’Arabie Saoudite

Par Bob Woodward p. 27

• Lettres à A. Finkielkraut et au Président de la République p. 28

• Lettre du Chef de cabinet du Président de la République p. 29

• Courrier des lecteurs p. 30

• Livres p. 31/32

Après les élections israéliennes un complément au N° 72 du « Courrier du CVPR »

Le projet sioniste est plus que jamais menacé…

… au profit des Palestiniens !

Les Israéliens ont voté ce 9 avril. Si la liste de centre droit Bleu Blanc de l’ex général Benny Gantz a quasi fait jeu égal – au nombre de sièges, 35 – avec le Likoud – 36,- de Benyamin Netanyahou, c’est bien celui-ci qui est, à nouveau, sorti vainqueur des législatives, avec ses alliés de toujours, d’extrême droite et de droite, en particulier les deux principaux partis ultra orthodoxe, Shas et Judaïsme unifié de la Thora. Le Parti travailliste, créateur de l’Etat d’Israël avec David Ben Gourion, est laminé – 6 sièges -. Les partis arabes palestiniens, hélas, divisés cette fois, n’ont plus que 10 sièges : 6 au Hadash-Taal (Alliance arabe laïc) 4 au Raam Balad (Alliance arabe islamiste).

Une fois de plus une campagne électorale axée sur la sécurité a fait florès. De fait, la majorité des citoyens israéliens sont éduqués et vivent dans la peur : une propagande habile leur ressert en permanence « Les Arabes veulent nous jeter à la mer ! ». Et pourtant qui ne sait que ce pays, a sur pied l’une des armées les plus équipées et les plus fortes au monde, possède la bombe atomique, vient d’expédier la sonde Beresheet sur la lune, même si celle-ci s’y est écrasée et ne remplira pas sa mission ? Non, aux seuls mots de hamas, hesbollah (mouvements qui sont considérés comme des « chevaux de Trois de l’Iran ») prononcés par Benyamin Netanyahou, les peurs ancestrales ont refait surface !

Désormais, la route est libre, Netanyahou, Premier ministre pour la 5e fois, va pouvoir réaliser ses promesses électorales et poursuivre la conquête d’Eretz Israël, comme le confiait Sharon, en novembre 2001, au journal Haaretz « La guerre d’indépendance n’est pas terminée. Non, 1948 n’était qu’un chapitre »… Cela signifiera, le « commencement de la fin du projet sioniste ».

« Dans l’un des discours de Netanyahoun, une phrase se cachait que, semble-t-il, personne n’a remarquée, sauf moi. Il a dit que la « sécurité » dans le pays – ce qui veut dire le droit de recourir à la force armée de la Méditerranée au Jourdain – serait de façon exclusive entre les mains d’Israël. Cela, en termes simples, signifie une occupation éternelle, réduisant l’entité palestinienne à une sorte de Bantoustan » écrivait le regretté Uri Avnery sur le site du Gush Shalom, le 27 mai 2017

Certes, aujourd’hui, Israël pourrait être rejoint par une partie des Etats arabes sunnites, le président Trump nous sortir prochainement son « Plan de paix du siècle », et les Palestiniens devoir vivre pendant 10, 15 ou 20 ans, sous un régime d’apartheid… mais, demain, des manifestations de colère populaires – comme présentement en Algérie – dans tout le Proche-Orient ; l’arrivée au pouvoir de nouveaux leaders arabes en Palestine ou/et dans un pays proche ; des dirigeants de la Communauté internationale enfin courageux ; aux Etats-Unis, aujourd’hui même, des dissensions apparaissent au sein de l’AIPAC et des voix nouvelles au parti démocrate, des étudiants sur les campus manifestent leur opposition à Netanyahou et soutiennent BDS ; cette campagne se généralisant dans le monde, et la donne changera totalement. L’espoir est là pour le peuple palestinien !

Trump dans sa distribution de terres qui ne lui appartiennent pas pas, Natanyahou dans son orgueilleuse optique politique « après moi le déluge ! », ont-t-ils conscience de la situation d’Israël à plus ou moins long terme ?

La population palestinienne, dans son ensemble (Israël et Palestine occupée, dont Jérusalem-Est et Gaza) devenue égale en nombre – 6 500 000 habitants – voire supérieure, à la population juive, Israël redeviendra un jour plus proche que d’aucuns le croient … la Palestine !

Maurice Buttin, président du CVPR PO

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here